26.04.2016

LES VIGNERONS MAÇONS D'ESTAGEL

lA RESTAURATION EN COURS.JPG

 

En une matinée, la solidarité de tous a permis de bien engager les travaux de remise en état du toit et de déblayage dud premier « casot », selon l'engagement qu'avait pris l'association des vignerons indépendants d'Estagel lors de sa création au printemps dernier. Le « casot » du Mas Rafaël de Jean Michel et Chantal Deveza, après la pose du toit et de la dalle intérieure, pourra ainsi être prêt pour accueillir des visiteurs, dans le cadre d'un circuit de « casot en casot », à la découverte des vignes. Pour l'heure, c'est une trentaine de personnes : les vignerons et leur famille, mais aussi quelques amis et amateurs des bon vins de la vallée, qui sont venus prêter main forte, à cette œuvre de restauration du patrimoine viticole local. La grillade à l'ombre du figuier a été l'occasion de goûter les derniers millésimes, mais aussi de faire redécouvrir les fabuleuses associations gustatives des vins doux naturels : Rivesaltes  Ambré et Maury notamment, avec les desserts de saisons : fruités et chocolat. Pour continuer cette œuvre de restauration des petites maisons de vignes : leur redonner vie et un usage œnotouristique : balades vigneronnes, visite dégustation, voire hébergements insolites, des financements sont nécessaires. L'association envisage en effet, de remettre en état au moins un « casot » par an et plus si le budget le permet. C'est pourquoi diverses initiatives culturelles et conviviales sont d'ores et déjà programmées.
Le samedi 11 juin, les vigerons d'Estagel ouvriront leurs celliers de 14 h 00 à 19 h 30 pour un vernissage des peintures de Francesca Deloncle, et bien sûr, ces rencontres seront également des moments de dégustation. Ce sera l'occasion de s'inscrire pour la seconde édition de la soirée « Vin et Casot » qui se déroulera le samedi 9 juillet à la chapelle Sant Vincens et où l'on pourra découvrir le nouveau « casot » à retaper cette année, et apprécier l'association des vins et mets par un grand chef local, M. Bascou. Pour participer à cette soirée, et pour aider les vignerons à ces travaux de conservation du patrimoine, contacts : Nadine : 06 86 29 38 45 ou Christine : 06 26 67 08 62, ou envoyer votre participation à AVIN d'Estagel, 1 rue Jean Lurçat 66310 ESTAGEL.

16.08.2015

LA SOIREE VINS ET CASOTS

 

Dégustation à la Chapelle Saint Vincent.jpgArrivée au casot du Mas Rphael.jpgGérard Jacquet avec Lionel Comelade.jpg

 

L'Association des vignerons indépendants d'Estagel, a réuni plus d'une centaine de participants pour sa soirée de lancement « Vins et Casots ». Dès 17 h 30, la plupart des  convives se sont retrouvés à la chapelle Saint Vincent, où une navette était chargée de les conduire au casot du Domaine Deveza. Le lieu dit « Mas  Rafael », nettoyé et aménagé pour l'occasion, dévoilait son  écrin de vignes et les incontournables « figuères » et « parets » de muscat d'origine que Pierre Torrés invitait à admirer comme « autant de vestiges d'un passé certes laborieux, mais néanmoins non dénué d'esthétisme ». Le pinceau de Marguerite Briu, également installée avec son chevalet, a permis de renforcer cette ambiance artistique. Les textes de Francesca Deloncle-Gendre, lus par son auteur et posés à même les murs du casot, étaient comme autant de témoignages poétiques d'une catalanité roussillonnaise, intrinsèquement liée à la rude nature et aux fruits de cette terre difficile, auquels se confronte toujours le monde viticole de cette vallée.
L'apéritif servi sur les délicieuses tapenades de Galéa, s'est déroulé en musique avec le trio Jazz Zèbre. Gervais Pélissier, dernier témoin d'un usage avec le cheval dans ce casot, propriété de sa famille, s'est joint aux jeunes musiciens avec son saxo. De retour à la Chapelle Saint Vincent, les participants ont pu apprécier le repas copieux et délicat, préparé par le restaurant « le Globe ». Les mets se sont harmonieusement mariés aux différents vins présentés par les vignerons. Sollicités au micro par Gérard Jacquet, chacun d'entre eux a pris le temps de présenter son Domaine et ses vins, permettant ainsi à tous après la dégustation de pouvoir repartir avec les vins de leur choix. Nadine Sire, la présidente de l'association, rappelait « la volonté initiale des 9 vignerons indépendants, de faire œuvre commune dans un oenotourisme local de qualité et faisant toute sa place à la riche diversité de ces productions. Dans cette réflexion, le choix de la rénovation des casits dans nos vignes s'est tout de suite imposé à nous. Autour de cette thématique, nous proposons aujourd'hui cette soirée, d'autres suivront, nous réfléchissons aussi à des balades de  casots à casots , à des rencontres conviviales lors des rénovations, et bien sûr à autant de dégustation de nos vins  »

 

 

 

13.08.2015

Vins et Casots : une soirée réussie

P1010121redim.jpg

L’ association des vignerons indépendants d’Estagel (AVIN d'Estagel)  a réuni plus d’une centaine de participants pour sa soirée de lancement « Vins et Casots ». Dès 17H30 la plupart des convives se sont retrouvés à la chapelle Saint Vincent où une navette était chargée de les conduire au casot du Domaine Deveza . Le lieu dit « mas Rafael » nettoyé et aménagé pour l’occasion dévoilait  son écrin  de vignes et  les incontournables « figueres » et «  pares » de muscat d’origine que Pierre Torres (1)  invitait à admirer comme «  autant de vestiges d’un passé certes laborieux mais néanmoins non dénué d’esthétisme ».P1010051.JPG Le pinceau  de Marguerite Briu (2) également  installée avec son chevalet a permis de renforcer cette ambiance artistique. Les textes de Francesca Deloncle Gendre ( 3), lus  par son  auteur et posés à même  les murs du casot étaient comme autant de témoignages poétiques d’une catalanité roussillonnaise intrinsèquement liée à la rude nature et aux fruits de cette terre difficile, auxquels se confronte toujours le monde viticole de cette vallée. L’apéritif servi sur les délicieuses tapenades de Galea s’est déroulé en musique avec le trio  Jazz Zèbre . Gervais Pelissier(4), dernier témoin d’un usage avec le cheval dans ce casot, propriété de sa  famille s’est joint aux jeunes musiciens avec  son saxo. De retour à la chapelle les participants ont pu apprécier le repas copieux et délicat préparé par le restaurant du « Globe ». Ces mets se sont  harmonieusement mariés aux différents vins présentés par les vignerons. Sollicités au micro, par Gérard Jacquet (5),  chacun d’entre eux a pris le temps de présenter son Domaine et ses vins,  permettant ainsi à tous après la dégustation de pouvoir repartir avec les vins de son choix. P1010304.JPG Nadine Sire la présidente de l’Association rappelait «  la volonté initiale des 9 vignerons indépendants de faire œuvre commune dans  un œnotourisme local de qualité et faisant toute sa place à la riche diversité de ces productions. Dans cette réflexion, le choix de la rénovation des casots dans nos vignes s’est tout de suite imposé à nous. Autour de cette thématique nous proposons aujourd’hui cette soirée, d’autres suivront, nous réfléchissons aussi  à des balades de « casots en casots », à des rencontres conviviales lors des rénovations et bien sûr à  autant de moments de dégustation de nos vins. »

Estagel, Août 2015, photos Audrey Cuotto Bareil

 

(1)  (1): Pierre Torres : ingénieur agronome, expert en vignobles et vins, chroniqueur gastronomique . Son dernier ouvrage : le dictoinnaire gourmand des saveurs catalanes

(2) (2): Marguerite Briu  artiste peintre estageloise qui anime l'atelier lumière et couleur  

(3)  (3) : Francesca Deloncle Gendre : artiste peintre et auteur de poêmes

(4) (4): Gervais Pelissier : fondateur de l’orchestre du même nom

(5) (5) :   Gérard Jacquet : chanteur, auteur, musicien, peintre et animateur radio français d'expression française et catalane.

 

 

 

18.07.2015

RENCONTRE AUTOUR DES VINS ET CASOTS

P1000880.JPG

 

Revendiquant la beauté et la qualité de leur terroir, les neufs vignerons indépendants d'Estagel, se sont regroupés pour engager une action à long terme sur la restauration des casots dans les vignes.
Amateurs de vins, gourmets et amoureux du terroir catalan et de sa richesse patrimoniale, sont invités à les rejoindre et à les soutenir dans cette aventure le 7 août prochain, pour le lancement officiel de l'opération « Vins et Casots ».DSC_1930.JPG
De 18 h 00 à 19 h 30, la soirée démarrera par l'apéritif au Casot du Mas Rafaël : premier ouvrage restauré par l'Association cette année. Ils pourront y découvrir les œuvres poétiques et picturales Francesca Deloncle et Marguerite Briu, directement inspirées des paysages merveilleux et de la culture du pays catalans. Ce sera bien sûr l'occasion de goûter les vins frais et fruités : blancs et rosés de nos côteaux ensoleillés au nom évocateur des lieux et ambiance chaleureuse de notre vallée de l'Agly « l'Aube Claire », « les terrasses blanches », « le pas de Roland », « l'eclat de Rose » etc ... accompagnés des produits oléicoles de Galéa. Ensuite à partir de 20 h 00, sur les hauteurs de la chapelle St Vincent, le repas sera servi. Les gastronomes pourront apprécier le fromage de la Bergerie du Moula, les mets préparés par le chef Serge Robaye du restaurant le Globe et les desserts de la Confiserie du Tech. L'ensemble de ces plats seront servis avec les vins des différents domaines. La soirée sera animée par « Red Hat Swing » le trio de jazz swing. Les bénéfices de la soirée, et une partie de la vente des vins réalisée ce jour là rejoindront le budget de financement des travaux de restauration de ce patrimoine architectural viticole. Réservation et inscription avant le 31 juillet, auprès de Christine au 06 26 67 08 62 et Nadine au 06 89 29 38 45.

30.04.2015

LES VIGNERONS INDEPENDANTS D'ESTAGEL SE MOBILISENT POUR LA PRESERVATION DU PATRIMOINE VITICOLE LOCAL;

 

 

DSC_1921.JPG

Tout récemment, les neuf Domaines exploitants (1) sur la commune, se sont regroupés au sein d'une association « AVIN d'Estagel »(2) en vue de promouvoir ensemble ce fabuleux terroir de la Vallée de l'Agly, et les vins qu'ils commercialisent. Ils envisagent une démarche collective qui allie convivialité, découverte des domaines, mais au-delà qui s'inscrit dans une  volonté de préservation du patrimoine  viticole catalan que tous partagent à travers la restauration des « casots » de vigne.

un casot dans la vigne.JPG

 

 Le premier rendez-vous : le 7 août, il sera l'occasion d'un apéritif culturel et artistique autour d'un « casot », suivi d'une soirée à la Chapelle Saint Vincent sur les hauteurs d'Estagel(3), associant mets et vins des domaines, dans une ambiance musicale. Dans quelques semaines, la campagne médiatique sera lancée sur cette opération, « Vins et Casots ». Pensez à réserver votre soirée et/ou devenez membre de l'association  AVIN  d'Estagel en nous contactant au 06 89 29 38 45 (Nadine) et 04 68 23 16 40 (Christine).

Estagel, avril 2015

 

(1) Domaines Bousquet, Comelade, Devéza, Dona Baissas, Hylari, Pons Gralet, Schistes, Vinci et le Mas Camps.
(2) Association  des Vignerons Indépendants d'Estagel : http://avindestagel.wix.com/vins-et-casots
(3) En cas de mauvais temps, repli à la salle Mandéla.

26.01.2015

La bénédiction du vin nouveau à Saint Vincent

 

P1080803.JPG

La magnifique chapelle de Saint Vincent sur les hauteurs du village a ouvert ses portes aux fidèles et curieux pour célébrer, cette année encore, le patron des vignerons. Une équipe de bénévoles et croyants, particulièrement actifs organise cette manifestation religieuse qui s'inscrit dans la tradition catalane depuis très longtemps. L'ensemble des caves sont sollicitées pour apporter un échantillon de leur vin. Disposé dans un petit tonneau, le nectar de nos terroirs a été bénit par le prêtre Patrice Rénier à l'occasion de la messe, ce jour là. La chorale, la clef des chants a entonné les « Goigs ». Pour finir, un apéritif  a permis  à l'assistance d'apprécier les différents vins nouveaux apportés.
Hélène Pons Gralet , photo Marguerite Briu, janvier 2015

25.12.2014

Antoine Sarda, un homme épris de culture

 

P1000132SardaCasasPayrot.jpg

Le 25 novembre dernier, Antoine SARDA nous quittait. De nombreux hommages  lui ont été rendu  eu égard à son investissement politique  profondèment humain . Un des domaines où il excella et pu déployer ses talents de rassembleur et de visionnaire aura été celui de la culture départementale quand pendant près de 10 ans il occupera le siège de Vice Président  aux affaires culturelles.

Ainsi participera t-il à la fondation de nombreux sites aujourd’hui  emblématiques de notre département comme le musée d’art contemporain de Céret, le château Musée de Bélesta, le train du pays cathare et du Fenouillèdes, le musées de la préhistoire de Tautavel et bien d’autres encore… Homme de culture du département que l’on consultait encore à l’aube de son départ, promu Chevalier puis Officier des Arts et des Lettres, il n’aura eu de cesse, d’amener à  Estagel cette  couleur artistique de grande ampleur.P1000145MiguelEstrella.jpg

Très tôt Antoine Sarda  baignera dans la musique classique et l’opéra. Son père viticulteur et mélomane saura transmettre à ses enfants cette passion permettant à Marie Claire sa sœur de suivre des cours de chants à Paris et d’entamer une carrière de cantatrice et à Antoine d’inscrire dans ses incontournables ce monde des arts lyriques. Mais c’est avec autant de plaisir et de soif de connaître qu’il fera ensuite la découverte  de la littérature et de la peinture .

A partir de là celui qui sera élu et réélu Conseiller général pendant 32 ans et Maire d’Estagel pendant 24, ne pouvait que laisser traces de sa passion pour  la culture dans ses engagements électoraux. Ceci d’autant plus que, comme nous le confie Roger Payrot son complice dans cette formidable entreprise et ami de toujours « Antoine était porté par l’ idée généreuse de mettre la culture à la portée de tous . L’élu communiste qu’il était revendiquait ce statut  d’éveil des conscience d’un monde de l’art ouvert à tous les milieux sociaux. De là naquit la volonté d’amener à Estagel même, un festival  grandeur nature, un festival où l’art populaire et pas « populacier » serait maître ». P1000091fresques.jpgC’est ainsi que du 5 au 12 août 1983 lors de son second mandat  le Festival d’Estagel et des Côtes du Roussillon Villages voit le jour (1)…Une façon également de donner toutes ses lettres de noblesse à cette jeune appellation dont la manifestation culturelle va  revendiquer haut et fort la promotion dans une approche conviviale. Ainsi la création sera artistique et au-delà de la seule période d’été, le festival   se déclinera ensuite : en printemps déraisonnable et sa note d’humour, mais aussi en mini festival d’hiver au gymnase.., puis en  résidences d’artiste qui permet à Estagel d’être lieu de création de théâtre avec Anne Clément, d’opéra avec Daniel Tosi et Jacquet de  musique avec l’Agram.., et enfin en partenariat entre l’éducation nationale : école, collège et le ministère de la culture . Une création foisonnante (2) qui trouve dans cet arrière pays un lieu d’expression formidable et qui   va accompagner l’essor  de cette culture du vin autour des CRV et affirmer la richesse des Rivesaltes dont Antoine Sarda aura été, le porte-drapeau jusqu’au bout . Au fil des années autour du Maire Conseiller Général, une équipe d’hommes et de femmes convaincus  vont apporter leur technicité, leur savoir-faire, leur idées : Jean Casas, Michel Cadé, Marie José Malis, André Torreilles  entre autres seront de ceux-là..  EN 1986, le bicentenaire de la naissance de François Arago marquera un tournant dans l’histoire du festival qui entame alors sa 4ème édition dans un éblouissant  spectacle son et lumières  à la mémoire du grand homme. C’est aussi à ce moment-là que  viendra le temps des fresques réalisées dans ces périodes du festival (3). Pour les artistes locaux c’est un rendez-vous incontournable voire  des moments  essentiels pour certains dans leur carrière : Gérard Jacquet, Serge Llado, Joël Mettay, Georges Bartoli…Des artistes de renom dans tous les domaines des arts accepteront de venir et revenir à Estagel : Anne Clément, Magdane, Miguel Angel Estrella, Bolling, Barbizet, Monique Guillouet, Michel Rossignon..L’inscription dans le festival méditerranéen via François Pagès, va renforcer ce lien avec les artistes.  Pour la jeunesse locale et départementale les soirées à l’Espace Mandela puis au Jardin du Colysée restent des moments magiques  ou la controverse politique et culturelle s’exprimait librement autour des succulentes grillades  de rouste et de saucisse, d’Hubert Morat et de ses amis.  Sous sa faconde souvent provocatrice et tonitruante, Antoine Sarda était avant tout  un homme épris de culture. Il était heureux de la continuité de son œuvre et de celles de ses amis dans la relance des jours du théâtre de ces dernières années à Estagel. Aujourd’hui gageons que la prochaine saison portera encore plus haut la mémoire d’Antoine Sarda.

Hélène Pons Gralet, décembre 2014

 

(1  (1)   Decret Ministère Agriculture du 28 mars 1977

(2  (2)    l’opéra « Tosca » en co production Daniel Tosi et Jacquet du théâtre de la rencontre, puis « Lakné »,  Dania Cathala « Mère courage » de Bretch, de fameux « opéra rock » : « Orphéo » sur des textes de Roger Payrot et la musique de Daniel Tosi

(3   (3)En 1986 la fresque de Robert Llorens à la Gloire de Françoise Arago dans le la salle Louis Aragon, celle de l’Espace Mandela réalisé par Joseph Castell après la Libération du futur Président d’Afrique du Sud et enfin celle du clocher par les artistes de la galerie parisienne de Fred Roulette