29.12.2009

Sylvie Solana, la nouvelle secrétaire générale

DSCN3193.JPG


Le 12 octobre dernier, Sylvie Solana prenait les fonctions de secrétaire générale de la commune, en remplacement de Pierre Conté appelé vers d'autres fonctions territoriales.

En trois mois, beaucoup la connaissent déjà, tant ses qualités relationnelles la portent facilement au contact. D'ailleurs une des premières tâches qu'elle s'est fixé en arrivant, c'est la connaissance du personnel, de la mission de chacun afin d'avoir « une équipe autour de moi, pour bien les connaître et travailler ensemble » nous confie-t-elle. Originaire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, où elle réside toujours avec sa famille  (trois enfants dont une petite dernière de 4 ans), elle apprécie de retrouver à Estagel un  « esprit de village ». Fille de commerçante et d'exploitant agricole, dès onze ans elle aime « aider au magasin » au contact direct avec la clientèle. C'est cette volonté d'être sur le terrain au plus près des administrés qui l'ont poussé  à quitter le poste à responsabilité (marchés publics) qu'elle occupait dans l'agglomération de Perpignan. Aujourd'hui à Estagel, elle prend donc les missions de secrétaire générale après avoir gravi les différents échelons de la  territoriale. En effet, entrée comme agent de bureau elle passera les différents concours administratifs pour obtenir son grade actuel d'attachée. Madame Solana va aujourd'hui, mettre à profit ses qualités humaines et ses nombreuses compétences pour  travailler en étroite collaboration avec le maire et ses adjoints, préparer les budgets et les divers dossiers municipaux comme lui demande ses nouvelles fonctions de directeur général des services municipaux.

Le conseil municipal réaffirme son attachement aux Fenouillèdes

Pour le dernier conseil municipal de l'année, mercredi 16 décembre, les élus se sont accordés un moment de débat sur la question de la fusion de la communauté Rivesaltais-Agly dans celle de l'Agglo de Perpignan.

DSCN3196.JPG

C'est en fin de conseil municipal que le maire va proposer à ses conseillers d'échanger sur les questions, certes diverses, mais d'intérêt hautement public.

Eoliennes

Tout d'abord il s'agissait de commencer à s'interroger autour de l'opportunité d'une installation d'éoliennes sur le territoire communal. Deux entreprises privées ont sollicité la communauté de commune pour investir dans une des zones où l'interdiction de ce type d'installation n'existe pas. En effet, les aspects paysagers liés à Força Réal et l'existence du site Natura 2000(protection des oiseaux et notamment l'aigle de Bonneli), sont deux éléments qui interdisent ailleurs dans cet espace des « Basses Corbières » ce type d' implantations. Le conseil municipal s'interroge sur l'intérêt de ces 9 éoliennes pour la commune et les contraintes éventuelles à court et long terme. Les enjeux financiers semblent importants. Les élus délèguent donc le maire pour demander qu'une étude environnementale soit réalisée par les sociétés demandeuses, et validées par les services de l'Etat. Ils répondent également favorablement à l'entreprise qui les sollicite pour l'installation d'un mât de mesure sans pour autant s'engager sur un accord éventuel par la suite.

DSCN3191.JPG

L'agglo

Le maire explique qu'un article de l'Indépendant  relatant le positionnement de monsieur Bascou sur « les incidences d'un rapprochement avec l'agglo » a pu être compris dans le village comme une première étape dans la  décision d'entrer dans la communauté gérée aujourd'hui par Jean-Paul Alduy alors que rien n'a été discuté, encore, au sein du conseil municipal d'Estagel. Très vite dans le débat sont apparus les éléments techniques du dossier notamment financiers qui peuvent à court terme, rendre cette fusion attractive. Mais, les élus d'Estagel, se posent également des questions politiques, les amenant à une réflexion à plus long terme. Ainsi pour monsieur Manchon, premier adjoint particulièrement sensible à «la perte de la souveraineté communale » comme élément supplémentaire d' « un échelon démocratique qui cède » il serait particulièrement peu opportun de remettre en cause la territorialité construite avec le Pays Vallées d'Agly. Il rappelle que ce « fond de vallée est une entité historique, géographique et humaine qu'il serait dommage de sacrifier à une logique capitaliste du toujours plus gros pour s'imposer ». Dans le même sens, monsieur Badrignan pense qu' « Estagel doit se démarquer et affirmer son parti pris pour les Fenouillèdes, même si ceux qui devraient le faire ne le font pas. Il demande notamment que soient également réfléchies  les autres pistes de rapprochement avec la communauté Salanque ou celle du Fenouillèdes, plus en accord avec notre entité Agly- Fenouillèdes». Madame Jacob, rappelle, quant à elle que « cette vallée a des  atouts touristiques, humains et économiques dans lesquels, elle-même, investit pour l'avenir et que leur valorisation fait partie de son engagement actuel au sein de la municipalité ».

Au final, le maire sera donc porteur, lors des prochaines réunions de la communauté d'Agly sur ce point, de la volonté du conseil municipal d'Estagel de jouer avant tout la carte de la Vallée de l'Agly et de ses atouts culturels et économiques et touristiques que les élus ont édifié petit à petit dans le cadre du Pays Agly, avant d'envisager un regroupement avec la cité perpignanaise. Ainsi propose t-il d'intervenir dans ce sens auprès des autres élus des communes. Il va notamment demander  où en est la réflexion sur la fusion avec la communauté Salanque Méditerranée pour la constitution d'une grande communauté à l'échelle du Pays dont on ne parle plus. Il posera également les questions sur les compétences non reprises : voirie communale, rurale, équipements sportifs... mais aussi sur l'éventualité, évoquée par l'actuel président de l'agglo Perpignan d'un contrat de co-développement avec la communauté Agly Fenouillèdes sous forme d'aides financières. L'avenir des régies municipales eau et assainissement doit également, selon lui, être posé et bien d'autres interrogations encore qui font dire en conclusion au premier magistrat d'Estagel que « nous ne nous engagerons pas sur des décisions prises dans l'urgence et sans consultation de la population ».

13.12.2009

Novembre 2009 ...10 ans après où en est-on ?

DSCN3240.JPG

Le 12 novembre 1999, le déluge s'abattait de manière particulièrement cruelle sur Estagel, 10 ans après le maire revient sur ces évènements.

DSCN3243.JPGAux alentour de 21 h 00 telle une vague, l'eau boueuse montait à près de 2 mètres dans certaines habitations du village situées autour de la Grave. On dénombrera alors des conséquences matérielles désastreuses dans les maisons, mais aussi sur le territoire viticole, les aménagements urbains et routiers, auxquelles vont s'ajouter la douleur des deux décès provoqués par ces précipitations exceptionnelles. Outre les 72 h sans sommeil des pompiers, un formidable élan de solidarité humaine et financière se met en place très vite : le CCAS, la Croix rouge, les élèves de Jean-Lurçat, diverses collectivités dont la ville de Venissieux etc...

Une décennie plus tard, la blessure reste toujours visible dans caves et bas de maison qui ont gardé trace de cette violente montée des eaux, dans les têtes pleines de ces souvenirs d'apocalypse.

Roger Ferrer, maire actuel et son équipe ont œuvré dès leur prise de mandat pour organiser un  plan communal de sauvegarde. Le DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs), distribué à chaque habitant en début d'année, va permettre de mieux cibler l'urgence notamment grâce à  un listing des personnes les plus faibles médicalement, que  les services médicaux et infirmières ont déposé en mairie. Par ailleurs, un automate d'appels, alerte la population en cas de catastrophe naturelle. Ce dispositif  qui consiste en un message vocal par téléphone, informe sur les risques potentiels et les consignes à suivre.  Enfin, le plan prévoit que le PC sera situé non plus à la mairie mais sur les hauteurs du village à la CCAS. Ces dispositions organisent également, entre les pompiers et les élus une répartition des tâches où chacun à une mission  précise en cas de crise.

DSCN3251.JPGSur le terrain, le PPR (Plan de Prévention des Risques), limitant la délivrance de permis de construire en zone inondable a été mis en place par la préfecture et arrêté, voici quelques années, après les inondations. Quant à la réflexion sur le réhaussement du pont et le rabaissement  de la Grave, elle est toujours en cours. Plus avancée, est la recherche de solutions  sur le lit du Llinas, l'une des trois rivières se déversant sur le village et très sensible aux crues. Ainsi, par l'intermédiaire de la communauté de communes il est envisagé la création d'un bassin de décantation et d'une digue de protection sur la plaine. Enfin, sur l'ensemble des cours d'eau les travaux d'entretien réguliers sont poursuivis. En ces jours de souvenir le maire voulait «  rendre un hommage à cette solidarité de centaines de bénévoles venus prêter main forte au village sinistré » et également rappeler le chemin parcouru pour éviter ou diminuer l'ampleur du désastre si la commune avait à subir encore de telles tempêtes. 

12.12.2009

Le Téléthon à Estagel

DSCN3197.JPG

Le week end Téléthon.

Une joyeuse ambiance a régné tout ce week-end autour des actions de solidarité pour les enfants atteints de maladies génétiques. L'épreuve de « run and bike » à l'initiative du collège a connu un réel succès avec plus de 70 élèves participants qui bravant la pluie, le vent et la fraîcheur matinale se sont lancés à l'assaut du « tour des champs »  à pied ou à vélo. De même pour les rencontres de hand et futsal qui se sont déroulées la journée du samedi et ont accueilli de nombreux spectacteurs.

C'est au millieu des stands du samedi matin, sur la place, que Sébastien Ranguin,  trois quart centre des Dragons Catalans a remis officiellement au maire, un teacher pour la tombola. Ainsi déjà à midi les gains étaient de 1800 euros. Les grands et les petits pouvaient profiter pleinement de l'animation pyrotechnique sur la Promenade en fin d'après-midi. La soirée clôturée par la rifle a accueilli de très nombreux participants faisant ainsi grimper le total de ce qui sera donné à l'AFM pour le village d'Estagel à 3967 €, soit une somme quasiment identique à celle versée l'an dernier.

20:04 Publié dans TELETHON | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : téléthon, solidarité |  Facebook | | |

06.12.2009

Dernier concert de l'année par l'association Marinaro à Estagel

subirana 2.jpg

Les Princes du tzigane ont enchanté le public estagelois ce samedi 28 novembre en soirée.

cecile subirana.jpgPour le dernier concert de l'année  2009, le choix de ce duo (frère et soeur) s'est révélé de très haute qualité. Au cours d'une partie en solo sur vibraphone, Galdric Subirana a entousiasmé le public en lui faisant découvrir les possibilités de son instrument et aussi les demandes des compositeurs. Ce fut un grand moment à l'écoute d'une musique d'un genre inhabituel. Pour la deuxième partie, Cécile avec son violon accompagne son frère Galdric au vibraphone. Tout deux nous ont emmenés dans les pays de l'Est à la rencontre des Tziganes et des bohémiens.
Encore une excellente soirée musicale, que nous a donné à entendre l'association des Amis d'Alain Marinaro qui se fait toujours  un devoir de nous entrainer à la découverte de ces jeunes talents. 

Dédicace du docteur conteur Elie Malé

DSCN3262.JPG

Contes, tableaux et dégustation du muscat de Noël.

La soirée de dédicace du docteur Malé, ce jeudi 26 novembre a attiré de nombreux admirateurs au caveau du Domaine Pons Gralet.

Ce fut également  l'occasion de découvrir les peintures en exposition de Marguerite Briu qui est également l'illustratrice de ce livre de conte.

On a pu mesurer ce soir là, la popularité  que suscite l'auteur qui s'est agréablement prêté au jeu de la signature. Un intérêt, certes, issu de ces années de professions médicales à Estagel mais aussi pour la beauté et la diversité des contes qu'il donne à voir dans son ouvrage. Ces histoires « me rapellent les contes de mon enfance » entendrons nous souvent ce soir là. Pourtant la plupart d'entre eux sont issus de l'imagination de leur auteur, porté avant tout par le souci de transmettre, une ambiance révolue du monde paysan catalan, de ses croyances et valeurs. Ecrivant avant tout pour  raconter à ses petits enfants, chaque histoire porte en elle un message d'humanité toujours d'actualité. Alors en attendant que l'auteur se décide peut-être à une traduction en catalan...bonne lecture à tous.

Au coin du feu chez ma grand-mère  par Elie Malé aux éditions Les presses littéraires, septembre 2009.

DSCN3188.JPG

Manifestation pour le fret et contre les camions

P1000201.jpg

Samedi 28 novembre à Estagel, la manifestation départementale contre le tout camion et pour le fret ferroviaire a ralentit la circulation dans le village. De nombreuses personnes s'étaient rassemblées dans la rue Salengro pour rappeler la dangerosité de ce passage si étroit emprunté par toujours plus de camions.

100_0762.jpgP1000427.jpgLa matinée s'est clôturée par un rassemblement à l'espace Mandela où les organisations syndicales (CGT,confédération paysanne, MODEF...), politiques (PCF, NPA...) et associatives (usager de la N117..)  dénonçaient les choix économiques du tout routier au détriment de la sécurité des habitants du village, de l'équilibre écologique, et de l'abandon des services publics.