08.10.2010

Communiqué du maire sur l'adhésion à l'agglomération perpignanaise

Communiqué du maire d'Estagel Roger Ferrer et de son conseil municipal

Estagel, Cabestany, même combat ?

La position des deux communes vis-à-vis de l'agglo est tout à fait différente. Ceux et celles qui pensent le contraire se trompent, ne connaissent pas le fond du problème, ignorent les textes ayant trait à  la réforme des collectivités territoriales. Une réforme dont la mise en application nous amènera à subir toujours plus de décisions anti-démocratiques.

La position soutenue par la commune d'Estagel depuis l'ouverture du débat est la suivante : fusion des communes ayant pour territoire géographique l'ensemble constitué par ce qui est  aujourd'hui le « Pays de la Vallée de l'Agly » allant de la Salanque jusqu'au haut Fenouillèdes. Cette entité territoriale avait le mérite de posséder une cohérence géographique, historique, économique et culturelle donnant des potentialités décisionnelles importantes. Cette approche a été exprimée publiquement par voie de presse, par interventions écrites ou orales dans les instances politiques ou administratives concernées et par courriers adressés aux décideurs.IMG_0969[1].JPG

Cette position n'a pas été suivie d'effets car les communes du Rivesaltais (excepté Salses) veulent adhérer à l'agglo. Le vote de fusion a été sans appel : 34 voix pour, 4 contre, 1 abstention. D'autres ont décidé pour nous.

Estagel n'a pas choisi d'aller à l'agglo, la loi  le lui impose. Il n'y a aucune autre solution puisque la Communauté Rivesaltais Agly doit fusionner dans son intégralité. La réponse des services préfectoraux est catégorique : « Estagel ne peut quitter juridiquement la Communauté Rivesaltais Agly car les communes de Montner et Cassagnes se retrouveraient isolées ». Une chose est cependant certaine : le Pays de la Vallée de l'Agly ne disparaîtra pas à cause de l'intégration d'Estagel à l'agglo, comme nous avons pu l'entendre et le voir écrit ici et là.

Encore une fois certains ignorent (où font semblant d'ignorer) la loi se rapportant à la continuïté du territoire.

Alors se pose la question de quuelles perspectives dans l'agglo ?.

Nous sommes en démocratie et tenus d'accepter ce vote majoritaire. L'agglomération Perpignan Méditerrannée nous a fait des promesses et des propositions. Sachez que nous ne serons pas des faire-valoir dans cette communauté, que nous ferons connaître notre point de vue comme nous l'avons toujours fait. Nous ferons tout pour faire avancer nos dossiers. Notre adhésion à l'agglomération ne doit pas être un obstacle à la sauvegarde de nos territoires. Estagel peut être la courroie de liaison entre l'agglomération urbaine et le Fenouillèdes rural dans le cadre du contrat de co-développement qui doit être signé dans les mois à venir entre la Communauté du Fenouillèdes et celle de l'agglomération perpignanaise. Ces décisions appartiennent maintenant aux élus des Hauts Cantons.

Les commentaires sont fermés.