22.03.2011

Boxe française et tournois inter PIJ de foot en salle

foot en salle, PIJ, boxe française

Pendant les périodes non scolaires, les jeunes locaux participent toujours plus aux activités sportives que le point jeunesse organise pour eux. Ce fut le cas encore lors de ces vacances de février avec la foot en salle, PIJ, boxe françaiseboxe et le foot en salle, permettant ainsi à ces sports moins connus peut-être et sûrement moins médiatisés,  de prendre racine dans notre commune. Ainsi c'est une douzaine de jeunes entre 11 et  16 ans qui ont participé au projet boxe française sous l'égide de la direction départementale de la cohésion sociale et le comité départemental de boxe.

Durant deux matinées au local de boxe de Millas se sont déroulées des rencontres inter-pij permettant d'initier ces jeunes à cette activité sportive de combat que tous ont apprécié et qu'ils désirent poursuivre. En parallèlle  ces jeunes et d'autres ont pu également participer aux rencontres de foot en salle interPIJ catégories moins 17 et moins 13 ans. Les premiers se sont déplacés au lycée   Mailloles où ils ont également retrouvé les jeunes de Canohès. Ce fut un franc succès puisqu'ils ont au bout de ces deux matches, remporté deux victoires.

Il faut donc tout particulièrement féliciter les joueurs : Théo Braz Da Silva, Laurent Palat, Hugo Roquère, Brayan Gharbi Bahia et Nesta Dahmane. Les moins  13, quant à eux,  ont pu recevoir au gymnase d'Estagel, en présence de Christophe Llense, délégué de l'UFOLEP, les PIJ de Perpignan -Moulin à vent, de Corneilla de la rivière et de Vinca. Une forte participation de nos jeunes a permis la constitution de deux équipes.De quoi encourager les organisateurs qui désirent avant tout avec ces activités de foot en salle développer l'esprit d'équipe, le respect de soi même, d'autrui et de l'arbitrage en  respectant les valeurs essentielles du fair-play.  Pour clôturer l'après-midi un goûter a été offert par la municipalité.

Les jeunes à la découverte des saveurs culinaires chez les producteurs locaux

GallegosMars11.JPG

Dans le cadre du projet éducatif local  une vingtaine de jeunes  âgés de 11 à 17ans ont participé à une  journée sur le thème des saveurs culinaires chez les producteurs locaux., en partenariat avec l'association Slow Food.

Le  programme démarre par  une information dans les locaux du  PIJ sur le bien manger « bon, propre et juste » avec la présidente de l'association Héléne Decoene et Jean Lefeuvre trésorier, suivie de mise en pratique lors de visite chez les producteurs. Ainsi le groupe s'est ensuite rendu à Saint-Laurent-de-la-Salanque chez Gérard Rivière pour y déguster toute sa palette de fleur de sel, récoltée sur place et assemblée avec diffèrents épices : curry, poivre, piment, etc.

Le  repas champêtre du  midi composé de  moules marinières, omelettes sucrées, salade du producteur ont enchanté les papilles des jeunes enthousiasmés par la découverte des multiples  saveurs de ces plats.fleurSelRousMars11.JPG

La deuxième rencontre a eu lieu sur les hauteurs de Cases de Péne chez Vincent Gallegos, au Moulin de l'Agly.  L'oléiculteur a pris le temps d'une visite des champs d'oliviers  pour permettre aux jeunes de s'initier aux différentes qualités d'olives. Il leur a également expliqué les différents travaux dans l'oliveraie : taille des arbres, labour et les niveaux de maturité de l' olive et bien sûr ses choix d'une culture biologique. La visite du moulin leur a permis de mieux comprendre le processus d'extraction de l'huile d'olive. Pour finir, le groupe a rejoint Virginie Gallegos  dans son  atelier pour  une dégustation des différentes saveurs de l' huile d'olive.

Au final, une journée très instructive pour nos jeunes toujours très motivés sur les questions gustatives et environnementale grâce notamment à leur sensibilisation autour du projet apicole et des ateliers de cuisine lancé par Jérôme Sigalat, le responsable du PIJ depuis l' an dernier. Tous on décidé de poursuivre ces balades dégustatives auprès des autres producteurs locaux du département que ces initiatives permettent également de mieux faire connaître.

Une nouvelle formule du train des vignes en préparation

DSCN3159.JPG

Tout récemment au centre Aragon le syndicat Mixte du chemin de fer touristique du Pays cathare du Fenouillèdes et du Rivesaltais réunissait vignerons et responsable du TPCF pour s' interroger sur l'expérience du train des vignes inaugurée la saison dernière. Ce test a consisté, en l' organisation de circulations spécifiques sur la portion de ligne Espira-de l'Agly/Estagel permettant aux vignerons des trois communes traversées d' assurer à tour de rôle une animation dégustation dans le train. 

La vente se déroulait alors à la gare d' Estagel d'où le groupe de touristes, repartait ensuite sur Rivesaltes. Le bilan sous forme de diaporama présenté par la  directrice du SIST : Nicole Sarda faisait état de la participation de 7 vignerons pour 35 trains ayant circulé et d'un chiffre d' affaire total de vente de vin s'élevant à 3528 euros pour la saison.DSCN3158.JPG De quoi encourager la poursuite de cette opération côté producteurs. La formule va évoluer comme l'explique le président de l'association  TPCF, Yves Guimezanes. Les dégustations seront prévues sur l'ensemble de la ligne de Rivesaltes à Axat et lors des circulations régulières afin de rentabiliser le coût de l'opération pour l'association qui gère la maintenance du train.

Cette nouvelle formule soulève des contraintes techniques et de disponibilité que peu de vignerons pourront résoudre. C'est pourquoi la solution pourrait venir d'un prestataire commercial chargé de faire connaître, déguster et vendre les vins locaux sur les trajets consacrés au train des vignes. La possibilité resterait aux  producteurs, éventuellement intéressés d'intervenir  de manière ponctuelle pour assurer leur promotion. Raymond Manchon, Président du SIST propose à l'issue de cette réunion de continuer à informer  les 85 caves présentes sur le territoire de l'avancée de cette réflexion.

21.03.2011

Le centre aéré et le PIJ à Mijanes

Photo 109sortieneigemars10.jpg

Les enfants du centre aéré et les jeunes du PIJ ont pu profiter d'une journée entière de ski à Mijanès dans l'Ariège. Ils étaient encadrés par Damien Gasch, Hugo Roquère, Cathy Barbera, Jérôme Sigalat, Xavier Martin, Elisa Casas et Isabelle Farre qui ont eu la rude tâche de les initier ou les perfectionner dans les sports de glisse.

Les conditions climatiques un peu rigoureuses : tombée de neige notamment, n'ont pas empêché  la quarantaine d'enfants et d'ado de dévaler les pistes qui en planches, qui en surf ou en luge. Roger Ferrer, le maire et Henri Destrades, son adjoint ont voulu partager cette journée avec le groupe et n'ont pas hésité avec les moniteurs  à donner des conseils à tous ces  jeunes.

La motivation et la joie du bon air était donc au rendez vous. Le repas fut pris en commun rajoutant dans la convivialité et la bonne humeur entre jeunes et adulte.

Pour clôturer la journée un goûter a été  offert à tous  ces jeunes avant le départ. De l'avis général l'expérience est à  renouveler.

12.03.2011

Les pompiers invitent les maires à leur bilan annuel

DSCN3002.JPG

Toutes les communes associées au centre de secours d'Estagel étaient représentées pour écouter le responsable local des pompiers : Michel Maurizard qui à l'aide d'un diaporama conçu avec les membres de sa brigade et notamment le sergent  Christelle Soler a mené la présentation et les échanges. Sous l'oeil approbateur du capitaine Hullo qui s'était déplacé pour l'occasion, il sera ainsi d' abord question d'un problème crucial celui du renforcement de l 'équipe et le problème du  recrutement des jeunes. Le groupe pressenti pour intégrer le rang des pompiers du CIS Agly, vient, en effet, d' essuyer dans sa quasi totalité un échec au recrutement. 

Ensuite, l'adjudant chef fait état du nombre d'interventions  dans les communes. Pour l'année écoulée  et notamment pour les plus importantes ces chiffres s' élèvent à 139 sur Estagel, 51 sur Latour et 18 sur Montner ... Viennent  ensuite les  recommandations et demandes concrètes  auprès des communes. Les pompiers sont aux premières loges pour voir la modification du paysage en zone périurbaine et notamment les conséquences de l' arrachage des vignes. En quelques années le phénomène s' est accéléré avec une extension rapide de la garrigue, rendant nécessaire une prise de conscience suivi d' actions sur l' utilité du débroussaillage. La disparition des viticulteurs dans le paysage local a pour conséquence le non entretien des voies DFC et chemins vicinaux.

A cela s' ajoute le nombre insuffisant d' aires DFCI installées. Et Michel Maurizard de pointer deux zones particulièrement cruciales : le Col de la Dona et sur Tautavel « vers la Lantou » et de rappeler que le conseil général aide à hauteur de 80% les communes pour le financement de ces citernes indispensables à l' intervention en cas d' incendie.  La question de l' eau est alors également abordée. En tant que Directeurs des opérations de Secours (DOS) les maires doivent veiller à  l' accessibilité eau pour les pompiers. Le point est alors fait , commune par commune des lieux où la brigade suggère d' implanter  en zone urbaine, des poteaux incendie supplémentaires . Reste le problème spécifique de Cassagne où la pression en eau est insuffisante.

Toutes ces préconisations deviennent de plus en plus cruciales compte tenu du déficit en eau qui s' installe dans la vallée dans le cadre du réchauffement climatique. Dans les échanges qui s' ensuivent, un des élu souligne la difficulté d' application de la déclaration des écobuages  au centre de gestion (CODIS). En effet ,à compter du 14 mars,  les agriculteurs peuvent toujours faire des feux pour des raisons professionnelles, en dessous d'un vent inférieur à 40km /heure mais seulement si  ils ont, la veille, déposé une déclaration en mairie.

Dans le cadre des risques d'innondation cette fois-ci,  les pompiers déplorent une situation de non ou entretien insuffisant  des cours d'eau. L'inexistence de syndicat des berges des rivières qui pourraient être chargé du désencombrement et autre nettoyage, dans un contexte de sous utilisation agricole  augmente dangereusement,  les risques d'innodation. Avant de clôturer par une visite du matériel et un apéritif dinatoire, l'adjudant chef remercie les élus présents de l'acceuil  qui a été fait aux participants extérieurs venus, il y a quelques semaines, pour l'opération de  reconstitution d'un séisme.

DSCN3011.JPGliste des présents : Pour les maires : Monsieur HUILLET, Maire de Planèze, Monsieur CHEBILLES, maire de Raziguères, Monsieur BEDOS Maire de Cassagnes, Monsieur FABRESSE adjoint de Latour de France, Monsieur HILARY Maire de Tautavel et Conseiller Général, Monsieur FERRER maire d'Estagel, Messieurs Destrade et Manchon adjoint d'Estagel. POur les pompiers (en plus de ceux cités dans le texte) : Capitaine HULLO, du groupement Nord de case de Pène,

07.03.2011

Les communistes en formation à Estagel

PCF, Sylvie Mayer, Serge Ressiguier, Henri Malberg, Michel Laurent

Une vingtaine de personnes ont participé, sur un week-end à un stage national de base à l'initiative de l'association des élus communistes et apparentés. C'est dans les locaux de la CCAS que René Granmont, responsable de la formation  accueille ces participants. Durant deux jours de nombreux intervenants de qualité, vont présenter les débats historiques, économiques et bien sûr politiques qui traversent la gauche aujourd'hui et le monde communiste en particulier.

Les réflexions historiques et notamment la question  « communisme et parti communiste » sera abordée  par Henri Malberg membre du conseil national et surtout  président de la Société des lecteurs et lectrices de l’Humanité.   C'est à Serge Ressiguier, professeur de lettres classiques jusqu'à l'an dernier au lycée du Vigan, et féru de la culture antique et de son théâtre que reviendra le rôle de parler sur « la révolution Marx » .  Les questions économiques  sont traitées par Michel Dauba de la section économique du PCF qui abordera la théorie des crises selon Marx en faisant le parallèle avec la situation actuelle et la particularité de la financiarisation.

C'est avec Sylvie Mayer, responsable de l'association « Agir pour une économie équitable » le lendemain que les stagiaires pourront mieux prendre la mesure de l'avancée des débats écologiques chez les communistes. Enfin Michel Laurent, termine la session sur les enjeux politiques et la stratégie du PCF  dans le cadre de son 34e congrès. Voilà de quoi donner de solides bases à ces élus et militants pour affronter les prochaines échéances électorales.

06.03.2011

Démarrage des travaux pour le nouveau lotissement de l'Agouille

DSCN2879.JPG

Les premiers travaux d'aménagement de la ZAC de l'Agouille, ont démarré. Il s'agit tout d'abord de l'installation des buses pour les différents réseaux d'eau potable, assainissement et fluvial. L'entreprise actuellement en chantier pour plusieurs mois, va également réaliser deux bassins de rétention. Situés aux deux extrémités, ces bassins  sont aujourd'hui obligatoire pour toute construction  de lotissements.

De ces premiers travaux et des suivants, aboutissant à  une viabilisation complète, vont surgir les 90 parcelles individuelles qui seront mises en vente par le promoteur. 12 logements sociaux sont également prévus. Ces 4 lots de 3 maisons individuelles seront, elles, gérées par l'office public d'HLM. Pour faciliter l'accès à ce lotissement l'entrée de la rue Guy-Mocquet  va être agrandie. Dans quelques jours la maison de  « l'ex ferronnerie »  sera démolie pour permettre l'agrandissement du croisement avec l'avenue du Docteur-Torreilles. En perspective à court terme, se profilent donc, des changements visuels et démographiques importants pour notre commune.

Pour voir plus de photos cliquez sur l'album à droite.

16:42 Publié dans MUNICIPALITE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |