08.11.2011

Estagel, lieu d'étude innovantes sur la vie du sol

DSCN4025.JPG

Quatre étudiants de l’IUT de Perpignan encadrés par leur enseignant se sont récemment déplacés dans deux parcelles de vignes a Estagel dont le propriétaire a fait le choix du BRF . Guidé par Jacques Devineau, professeur de pédologie : Mignot Charlène, Cécile Hubert, Thomas Hugo et Aubin Allies ont effectué des prélèvements de terre. Leur analyse qu’ils mèneront ensuite en laboratoire permettra de mieux connaître l’évolution de ces sols sur la quantité d’azote, de  phosphore, mais aussi les éléments liés à  la biologie. Outre les classiques apports chimiques, il s’agit ici de pousser plus loin l’analyse de la vie du sol en vérifiant les organismes présents après le dépôt du BRF.

DSCN4014.JPG

Cette technique  dite de bois raméal fragmenté ou bois raméaux fragmentés (1) venue du Canada doit permettre en effet de rétablir un équilibre biologique rendant caduque l’utilisation d’engrais, désherbant et autres produits chimiques et offrant une humidité propice à nos climats  de sécheresse. C’est par l’intermédiaire de Daniel Henry, ingénieur agronome ayant travaillé au Canada et installé pour une retraite active dans notre village que cette expérimentation a vu le jour. Présent ce jour là pour accompagner les étudiants, il précise que ce « sont des analyses sur la vie du sol qui vont permettre de vérifier les organismes existants  dans le sol après le dépôt du BRF depuis 3 ans sur cette parcelle. Dans la forêt où les arbres poussent dans un BRF naturel, le sol est pauvre en azote pourtant les feuilles ne sont pas carencées.  Ce qu’il faut donc observer c’est l’équilibre biologique qui favorise  la circulation de l’azote notamment ».

Ainsi ce travail de recherche financé par le Sydetom et la chambre d’agriculture devrait permettre de dépasser  les seules analyses physiques et chimiques des sols et d’envisager des solutions culturales plus respectueuses de l’environnement et permettant peut-être de mieux aborder pour la vigne dans notre région, la question du réchauffement climatique.

A partir des trois ou quatre prélèvements sur la saison que vont effectuer ces étudiants sur des parcelles en BRF mais aussi en simple déchets verts, sur 5 parcelles dans notre département (2) pourront émerger des recommandations visant l’amélioration de la vie du sol qui intéresse au plus haut point les viticulteurs de notre vallée confrontés à la dureté des sols et à  la sécheresse.

(1)Le BRF ou Bois Raméal Fragmenté est obtenu en broyant plus ou moins finement des rameaux de bois et de jeunes branches ne dépassant pas 7 cm de diamètre provenant de feuillus ou de résineux. Cette technique venue du Canada est arrivé en Europe il y a moins de 10 ans.

(2) :C’est sur des parcelles en BRF ou simple déchet vert,  de culture locales : vignes, maraîchage, …de Tressere, Torreille, Elne, Prugnane et Estagel que va porter l’étude de ces deuxièmes années de l’IUT de Perpignan

Les commentaires sont fermés.