15.11.2011

Le conseil général se félicite des bons résultats de la cave coopérative d'Estagel

DSCN4084.JPG

La présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales est venue à la rencontre des vignerons des côtes d'Agly. Elle tenait à les féliciter pour les nombreux vins primés et ce faisant les remercier pour leur contribution  à l'image de qualité des vins du Roussillon. Ce fut également l'occasion pour Hermeline Malherbe, accompagnée de Pierre Estève, conseiller général du canton de Saint-Paul-de-Fenouillet et chargé du pôle agriculture, de procéder à une visite globale des lieux et d'entendre les responsables locaux de la viticulture expliquer pourquoi cette vallée est la plus qualitative du département. 

DSCN4079.JPGAinsi le directeur M. Galangau rappelle que « la force de ce terroir c'est sa diversité : des marnes noirs, en passant par les schistes et l'argilo calcaire permettent de jouer sur les assemblages et de proposer au consommateur une palette large où chacun peut trouver son bonheur en vin fruité, tanique, minéral , aromatique etc... ».

La cave regroupe des parcelles qui s'étendent sur plus de 40 km d'Espira de l'Agly à Caudiès de Fenouillèdes et   « s'est lancée très tôt dans la culture raisonnée en 2001 sans attendre le Grenelle de l'environnement »  précisera Francis Bonnet, le président. C'est d'ailleurs cette démarche avant-gardiste qui les a naturellement fait opter, pour une conversion en culture biologique depuis 2009, d'une partie du vignoble. «  90 hectares sur les 3100 que totalise la cave, soit environ 10% sont cultivés en bio, avec pour objectif d'atteindre les 150 hectares » dira le président.

La délégation de l'assemblée départementale est alors, invitée à découvrir le tout nouvel égrappoir, à tri sélectif : un pas de plus dans l'amélioration de la qualité, des  rouges notamment. Sur la commercialisation le directeur précise le choix d'une «  politique de redynamisation des points de vente et le développement des commerciaux en France dans les régions du Nord Pas de Calais, Bretagne, l'Est et l'AUvergne, traditionnellement amatrices des vins du Roussillon. AU total, cette orientation dans la vente directe mise en place, depuis 1998 explique aujourd'hui près de 55 % du chiffre d'affaire ».

Sur cette question Pierre Estève donnera l'information de«  l'installation prochaine d'une plateforme de transport pour faciliter les acheminements de vins et surtout en faire diminuer le coût. DSCN4059.JPG De la cave l'ensemble du groupe s'est ensuite déplacé au caveau, situé sur la route de Maury, pour y déguster un échantillon de ces nectars produits par les vignerons des côtes d'Agly que tous ont unanimement  apprécié, clôturant en grande convivialité cette rencontre.

Les commentaires sont fermés.