09.02.2012

Le Front de gauche à la rencontre des viticulteurs

DSCN4381.JPG

Tout récemment, à l'initiative de la section Agly Fenouillèdes du parti communiste français, une « rencontre citoyenne » était organisée à Estagel sur les questions de la viticulture, à  l'occasion de la venue dans notre département de Xavier Compain  responsable des questions agricoles au PCF et conseiller de Jean Luc Mélanchon .

C'est autour d'un casse croûte à midi, dans la salle Mandela que s'organisa les premiers échanges avec les viticulteurs où le responsable politique développa les arguments du Front de gauche «  pour une agriculture écologique et créatrice d'emplois, des campagnes vivantes, une alimentation de qualité pour tous ». Il fut beaucoup question des maux causés par la libéralisation de l'agriculture «  qui engendre baisse des prix pour le paysan et dépendance accrue de tous vis à vis de l'industrie agro alimentaire et de la grande distribution ».

DSCN4392.JPG

En début d'après midi, la visite dans la cave d'un vigneron en culture biologique rappelle l'importance de ce choix parmi les petites exploitations et les nouvelles installations en viticulture dans le département. DSCN4376.JPGCela  permet à Xavier Compain de préciser  « que l'Europe agricole doit se fixer des objectifs de rémunération du travail, de développeemnt de l'emploi et d'un mieux vivre environnemental». Françoise Fiter, candidate aux législatives, accompagnée de son suppléant, Patrick Cases, maître de chai à la cave Arnaud de Villeneuve de Rivesaltes,  abordera la question des faibles revenus agricoles «  et l'intérêt de s'inscrire dans une politique agricole de gauche audacieuse, permettant de recréer des emplois dans nos villages,chiffrés à 300 000 pour le pays ».

Enfin l'abandon de la préférence communautaire et de la régulation des marchés est accusé de « favoriser la concentration de la production et de la propriété, rendant de plus en plus difficile l'accès des jeunes au métier de paysan ». C'est ainsi que « le monde agricole  perd toujours plus de son savoir faire traditionnel au détriment de l'environnement et de la santé publique » rapellera le maire d'Estagel également présent à cette rencontre. En efffet, la viticulture locale s'inscrit dans ce schéma qui a vu disparaître les unes après les autres les petites « coopé » villageoises pour céder la place à des unités de productions toujours plus importantes.

Parmi elles la cave des vignerons des côtes d'Agly à Estagel qui dans ce contexte paradoxal a pourtant  avancé sur la qualité comme le soulignera dans l'après midi, monsieur Galangau le directeur recevant à sont tour la délégation du PCF. S'étant également déplacé pour l'occasion,  Nicolas Garcia, maire d'ELne  déplore alors, que « la diminution du nombre d'agriculteurs n'ait pas suivi l'effort qualitatif. Le producteur est celui qui reçoit la portion congrue due à ces progrès ». Et pour finir sur une note positive, cet  après midi riche en discussion, Monsieur  Compain soulignera le terrain d'entente  dans la profession sur la nécessite d'une régulation des marchés agricoles et de celui du vin en particulier pour sortir de « la jungle économique ».

Pour aller plus loin sur les propositions du Front du Gauche sur les questions agricoles :cliquez ici  

Les commentaires sont fermés.