11.05.2012

Un 8 mai qui met en garde contre les vieux démons de la guerre fascistes

DSCN4949.JPG

En ce jour de commémoration de la victoire du 8 mai 1945, les enfants d'Estagel, par l'intermédiaire de quelques élèves de CM1 étaient présents pour s'associer à ces moments importants de rappels historiques. Monsieur Sibeude, président des Anciens Combattants, rapelle l'acuïté dans une Europe en crise où les relents racistes resurgissent partout de faire œuvre de mémoire et de se souvenir du sacrifice des plus anciens dans ce dernier conflit mondial qui a embrasé notre  continent.

Dans le même ordre d'idée, le maire lira le message du secrétaire d'Etat  qui à l'occasion du 70ème anniversaire de l'année terrible 1942, rappellera que « c'est en effet, le temps de la honte, avec la mise en œuvre de la Shoah, le port de l'Etoile jaune, les grandes rafles, les premiers convois vers AUschwitz » mais c'est aussi «  le temps des espérances : les premières ripostes alliées, l'arrêt de la pénétration allemande sur le front russe.....la multiplication des contacts entre mouvements et réseaux clandestins qui vont renforcer la Résistance intérieure ». DSCN4967.JPG

Puis c'est au tour de Claudia de lire le message du Union es Anciens Combattant. Ainsi  du haut de ses 10 ans, elle  apporte, elle aussi, l'espoir en une jeunesse qui éduquée dans cette connaissance historique saura éviter le renouvellement de telle tragédie. Pour clôturer la cérémonie, les membres de la chorale « la clef des chants » entonnent le Chant des Partisans, suivi de la Marseillaise. Le maire invite ensuite les participants à un apéritif salle Mandela.

Les commentaires sont fermés.