14.11.2012

Commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918 et souvenir de poilus

PB110254.JPG

Pour ce 94ème  anniversaire, le défilé s'est arrêté au monuments aux morts d'Estagel où le maire Roger Ferrer a lu et commenté le message de Kader ARIF, Ministre délégué aux anciens combattants. La chorale  a ensuite entonné l'hymne national avant que le cortège ne reprenne le chemin du centre ville pour le traditionnel apéritif servi à la salle Mandela.  Cette commémoration placée en hommage à tous les Morts pour la France, faisait cette année le constat de la disparition des derniers témoins de la guerre de 1914 -1918. Pourtant  la mémoire reste toujours  vive et ces moments sont importants pour l’entretenir et « la transmettre » dans l’objectif de  « favoriser la compréhension de notre histoire nationale commune et de son appropriation par les jeunes générations » comme le soulignait le premier magistrat . PB110250.JPGAinsi à  l'occasion de cette journée l'un des participants, M Jean Philippe GUINLE, Président de l'Association culturelle estageloise, racontait le sauvetage de son père lors de la bataille de la Somme. EN juillet 1916, le Lieutenant Alexandre GUINLE  enterré vivant et gravement blessé ne va devoir sa survie qu'à la décision d'un de ses compagnons d'arme qui désobéissant aux ordres retourne sur le champ de bataille pour le retrouver. Ce n'était pas encore l'heure d'Alexandre Guinle, ami des écrivain Alain Fournier le père du Grand Meaulnes qui lui,perdra la vie dès les premières heures  de la guerre en 1914 et de Jean Giraudoux. Si Alexandre Guinle est mort en 1957, son fils aujourd’hui estagelois de cœur  n’a eu de cesse de perpétuer cette mémoire commune et au delà dans ses activités professionnelles en tant que professeur d’histoire du droit, mais encore aujourd’hui  dans notre commune, à travers l’association dont il s’occupe. Une journée toujours riche en enseignements même si les témoins dans notre village sont partis depuis trop longtemps.
Hélène Pons Gralet

Les commentaires sont fermés.