16.12.2012

2ème édition de l'Agorathlon

 

AgorathlonPhoto 971[1].JPGI

Sur une journée  22 jeunes estagelois  ont participé à la 2éme édition AGORATHLON. Encadré par Jean Marc Cabirol de la société agorespace de Montpellier, cette manifestation sportive s'est déroulée au  city stade. Sur une journée entière, les jeunes ont pu s'initier aux foot et au basket dans le cadre de tournois. Cinq équipes se sont ainsi rencontrées en match aller le matin déterminant ainsi un classement pour les demi- finales de l'après midi. C'est ainsi,   l'équipe des « calamars » qui furent déclarée vainqueurs devant celle des « rastas »,
Les organisateurs ont appriécié le  comportement « fair play »  des jeunes tout au long de la journée et en soulignaient l'exemplarité, l'esprit sportif, le respect des autres et de l'arbitrage . Monsieur Cabirol rappelait  la possibilité d'organiser en suivant , un déplacement pour  des rencontres sportives permettant de se confronter avec d'autres communes extérieures. Pour finir en beauté, un match de gala a été organisé avant la remise des récompenses entre les animateurs et l'équipe vainqueur du tournoi pour le plus grand bonheur de tous. En clôture de cette journée la  remise de récompenses eut lieu en présence de madame Anne JACOB MARTIN chargée de la jeunesse au conseil municipal. APrès cette remise de  coupe au vainqueur un goûter fut servi à tous au PIJ, et rendez vous donné pour la 3ème édition l'année prochaine .
Hélène Pons Gralet

15.12.2012

Antoine Sarda, Maire honaire de la ville d'Estagel

P1010066.JPG

C’est lors d’un tout dernier conseil municipal extraordinaire qu’Antoine Sarda, ancien premier magistrat de la cité estageloise, devenait  Maire honoraire. Le maire actuel, Roger Ferrer, rappelant alors, les quatre mandats successifs de maire et les cinq de conseiller général soulignait   « être fier au nom du conseil municipal de remettre cette reconnaissance à Antoine Sarda qui depuis 1977 restera maire pendant 24 ans et conseiller général 32 ans ». Il ajouta que « cette cérémonie est un événement rare et unique pour la ville d'Estagel ». En réponse l'intéressé  s'est dit très honoré que l'équipe municipale actuelle ait ainsi pensé à cet hommage.  Il ajoutait être « très sensible au fait que cette manifestation se déroule dans la salle du conseil municipal d'où l'on peut voir et presque entendre dialoguer ensemble François Arago et Jean Jaurès ». Il tint à préciser que la réussite de ses mandats, l'aura actuelle qu'il peut encore avoir dans le village suite à ses fonctions d’élus et cette médaille aujourd'hui il tenait à  les partager avec ceux qui , très nombreux, ont durant toutes ces années travaillé à côté de lui. Ainsi précisera t-il : « Je ne mérite pas autant que vous le pensez cet honneur que vous me faites.  Et je voudrais citer quelques unes de ces personnes . Ainsi Jeanne Briu, Danièle Vals avec qui se fut un bonheur de travailler, René Constantin : mon mentor politique un paysan courageux et d’une grande instruction, Georges Briu et tout ce qu’il m’apporta avec le corps des pompiers, Emile Maurizard et son immense sérénité et efficacité notamment lors des inondations de 1999, Yvette longtemps première adjointe qui avec son caractère discret n’en était pas moins d’une grande finesse psychologique, Vincent Semper…et tant d’autres que j’oublie . C’est donc a eux tous que je dédie ce diplôme aujourd’hui. ». La cérémonie s’est clôturée par la lecture des 17 membres du conseil municipal de 1977 où Jean Louis ANdrillo actuel conseiller municipal apparaissait déjà. Et pour finir, les participants ont pu continuer d’échanger leur souvenirs autour d’ un apéritif avec le tout dernier muscat de noël
Hélène Pons Gralet


Liste des 17 élus au conseil municipal de 1977 : Abattut André, ANdrillo Jean Louis, Bernadas Isabelle, Briu Jeanne, Bonhoure Lucienne, Cazenove Sébastien, Chamat Joseph, Constantin René, Doumerch André, Garrouste Alain, Jourda joseph, Llaury Denise, Monieur ANdré, Sarda ANtoine, Semper Vincent, Trilha André , Vals André

12.12.2012

Les ateliers d'art s'exposent

PC020135.JPG

L'association « art et lumière » nous a offert cette année une manifestation artistique originale et comme toujours très talentueuse. Pendant deux jours dans l'espace Mandela des ateliers créatifs de porte bonheur en blé, de peinture sur porcelaine, de décoration de noël danoise, de fabrication d'objet étonnant à partir de livre ou de serviette en papier, de réalisation de village en pierre....attendaient les visiteurs. Jeunes enfants et adultes interessés par les arts manuels se sont succédés sur les différents stands où les artistes pédagogues d'un jour,  donnaient à voir l'étendue de leurs talents. Margaret de Paziols a étonné son public avec les démonstrations de réalisation de bijoux minutieux à base de blé uniquement. Nathalie de Tautavel  a permis le samedi a un petit groupe d'amateurs de s'essayer avec bonheur à la peinture sur pierre. Au final quelques uns ont réussi a  faire émerger de magnifiques villages proches de ceux de nos cantons catalans les plus reculés. Isabelle, la présidente de l'association a quant à elle initié un atelier pliage, collage et décoration d'objets de récupération qui reprennent des couleurs et formes brillantes du neuf pour servir à un tout autre usage bien plus noble. Et tandis que Jean et Marguerite exposaient leur réalisation commune de bascule jouet en bois adorablement décorées, PC020128.JPGDorthe de Tautavel montrait comment dans la tradition danoise on réalisait des décorations de noël jolies et à moindre frais. On pouvait également s'essayer avec Thérèse de Caudiès à  la peinture sur porcelaine. C'est ainsi que des vocations se dévoilent comme celle de Grégory, un jeune garçon d'Estagel qui a profité de ces deux jours pour faire le tour des ateliers et engranger des méthodes et savoir faire créatifs qui peut-être un jour lui donneront l'envie d'aller plus loin. Encore une initiative sympathique à mettre au crèdit de l'association estageloise qui en ces temps de proximité de fêtes de fin d'année a su nous donner à voir au delà d'un simple «marché de noël » un moment de partage avec ces fabuleux artistes artisans qui savent se mettre à la portée de tous pour transmettre leur art. Tous souhaitent maintenant que cette manifestation s'inscrivent durablement dans le paysage de notre village...

Hélène Pons Gralet

Pour en savoir plus sur quelques unes de ces artistes :

PC020148.JPG

Clare Gallaway, qui nous enchante avec ses cartes postales est aquareliste à Lansac ,

PC020122.JPG

Margaret Schoenenberger, "Blé autrement", artisanat d'art de la paille" est installée  à Planèze ,  voir son site

PC020146.JPG

- Nathalie Teyssier qui peint des maisons sur pierre a une boutique à Tautavel, Artizanadar TautavelPC020125.JPG

-Thérèse  Fourlon Torreilles de Caudiès à un atelier sur Toulouse où elle donne des cours de peinture sur porcelaine. 

 

08.12.2012

Martin Verlet : de l'Afrique à Estagel

PB090182.JPG

Martin Verlet,(1) l'un des plus grand spécialiste en socio-anthropologie, de l'Afrique subsahrienne et résidant à Estagel depuis 1987, vient de publier un ouvrage « L'Afrique , avenir du monde : entre chaos et renaissance »(2). Comme son titre l’indique la thèse de l’auteur est de montrer qu’au-delà des conflits humains qui ravagent le continent, une vision optimiste de l’Afrique peut en être donnée. Loin des poncifs médiatiques : l’éxubérante démographie alliée à une immense allégresse de vie est pour le sociologue, la première richesse de l’Afrique. Son potentiel minier et ses ressources considérables en hydrocarbures sont à la mesure de son inventivité culturelle.

Mais au-delà pour Martin Verlet aujourd’hui « la région brise son isolement international, elle est courtisée, convoitée ; elle s’ouvre à de nouveaux partenaires (Chine, Inde, Brésil) ». Le chercheur ajoute que « le monde noir a été à l’origine de l’homme et sera l’avenir du monde ». PB090188.JPGPour lui des stratégies nouvelles de développement se mettent en place qu’il appelle «  le nouveau développementalisme » à l’instar de la Chine, de l’Inde et du Brésil , mettant l’accent sur « une mobilisation de l’épargne interne, un rôle pilote de l’Etat et une industrie compétitive et exportatrice, faisant de l’Afrique l’usine du monde ». A l’heure où les échos sur l’Afrique subsaharienne nous renvoient avant tout les souffrances des hommes dans les guerres qui déchirent la Somalie, le Soudan, le Congo ou encore les alertes écologiques sur l’accaparement des terres agricoles  la voie discordante de Martin Verlet  peut étonner. C’est le rôle des scientifiques de nous faire réfléchir en dehors d’une seule logique et d’aller chercher des réponses au-delà des apparences.
Hélène Pons Gralet

(1)Aujourd'hui à la retraite de sa fonction d'enseignant d'université à Paris (I et VIII) et au Ghana (Legon), Martin Verlet a consacré sa vie et sa recherche à comprendre  l'Afrique, ses ressorts socio économique et plus particulièrement l'Afrique subsaharienne

(2) : aux éditions publisud

04.12.2012

Le PIJ à la découverte de la via Ferrata

ViaFerrataPIJ.JPG

Dans le cadre des activités du Point Information jeunesse une dizaine de  jeunes de 11 à 15 ans ont pu s'initier à la découverte de la via ferrata « la pichona » sur un parcours prévu pour ce type d'activité à Saint Paul de Fenouillet. Dans le cadre de cette initiation, avec tout de même un dénivelé de 140m, le groupe était accompagné d'un guide de haute montagne Thierry Roque. Le maire, Roger Ferrer, toujours très sportif était présent pour suivre cette randonnée escalade.

Toute la matinée les jeunes ont ainsi découvert les sensations  liées à ce sport extrême. Après quelques heures d'adrénaline très bien vécues ils ont eu le plaisir du pique- nique sur les hauteurs mettant à  leur portée un panorama superbe dévoilant  les gorges de galamus . L'après midi fut moins éprouvante puisque le retour sur Saint Paul s'est faite par une randonnée pédestre classique en profil descendant à travers la garrigue et les vignes. Ils ont eu, alors, l'occasion de  traverser les  gorges se retrouvant dans un endroit magique après ce passage de l'altitude à la plaine.

Une fois encore les jeunes avec le PIJ ont apprécié l'investissement de la commune dans ce type d'action pour eux et ont émis leur désir de renouveller l'expérience l'année prochaine.

02.12.2012

Le PLU dans sa dernière ligne droite


comprueHydrolique22mai12[1].JPG

En remplacement de l’actuel POS, le nouveau PLU va définir les perspectives urbanistiques de la cité pour les années à venir. Il est présenté comme un des objectifs majeurs du conseil municipal actuel.

Commencé en 2004 puis abandonné deux ans plus tard, le plan local d’urbanisme a été repris et retravaillé par la nouvelle équipe municipale issue des élections de 2008. Après quatre longues années de réflexion et d’échanges divers, le cabinet d’architecte et les élus ont pu enfin mettre en validation le projet de plan d’occupation des sols (POS) valant PLU. Ainsi une réunion publique d’information s’est tenue à la salle Arago avec pour objet la présentation aux habitants de cette étude portant les propositions et orientation d’urbanisation.  Cela commence par un état des lieux de la commune : nombre d’habitants, surface, répartition…

 

Le dossier tient compte également de la progression  de la population programmée , de la nécessaire préservations des espaces agricoles, mais aussi des futurs équipements collectifs et des besoins nouveaux, pour envisager l’Estagel de demain. Le maire précisera d’ailleurs qu’il « faudra tout mettre en place pour que les générations futures puissent continuer à vivre dans la commune, mais également pour continuer à faire vivre la commune ».

 

A l’horizon 2020, Estagel devrait atteindre les 2500  habitants il s’agit donc d’anticiper cette évolution démographique dans un PLU qui s’appuie sur un projet global d’aménagement de la commune pour les 10 à 15 ans.. Mais pour Roger Ferrer « nous ne laisserons pas faire n’importe quoi. Les promoteurs qui viendront proposer l’aménagement d’ensemble de la zone derrière le stade devront se conforter au cahier des charges. » L’objectif  est de développer l’urbanisation de manière concentrée autour du cœur du village en créant des emplacements de stationnement en nombre suffisants. L’enjeu majeur annoncé est donc de continuer à favoriser et dynamiser le centre ville tout en y sécurisant la circulation. « Cette urbanisation se fera sous surveillance » ajoute-t-il «  pour permettre un développement cohérent et d’ensemble pour qu’Estagel reste la commune attractive que nous connaissons ».

A l’issue de cette réunion publique un commissaire enquêteur sera désigné par le tribunal administratif. L’enquête publique pourra alors démarrer où chacun aura le loisir de faire part de ses propositions et remarques. Cette procédure durera trois mois. Le résultat de cette consultation est ensuite transmis à la préfecture pour contrôle de légalité. A partir de là, le PLU deviendra exécutable un mois après transmission.

21:17 Publié dans MUNICIPALITE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |