22.05.2013

Bientôt les moissons à Estagel

 DSC_0153.JPG

Le village et ses environs, renouent avec les traditions céréalières ancestrales par l’intermédiaire d’un jeune agriculteur : Julien Muixi qui démarre depuis quelques jours les premières récoltes de prairie de semence à destination de l’alimentation animale. Suivront un peu plus tard en juillet la moisson du blé tendre. En effet, depuis quelques années, ce jeune agriculteur céréalier fourrager entretient plusieurs hectares autour de la commune et des villages voisins, faisant renouer le pays Agly Fenouillèdes avec le temps des battages. Contribuant à la remise en culture d'une partie de ces nombreuses terres laissées en friche il évite ainsi d'en faire une proie facile au développement de la garrigue diminuant d'autant les risques d'incendie.

DSC_0161.JPG

Les cultures fourragères (luzerne, ray-gras et vesse de Cerdagne) ramassées ce jour là sur un champ entre Estagel et Latour, contribuent également  à l'amendement des sols. C'est ainsi que certains viticulteurs locaux, font parfois, appel à lui pour l'assolement de leur vignes entre arrachage et replantation. Il cultive ainsi, de l'avoine et de l'orge selon la nature des sols dont certains sont mis à sa disposition. Aujourd’hui ces cultures fourragères sont entièrement destinées à la vente.

Il envisage demain d’installer un troupeau d’ovin qu’il pourra ainsi nourrir directement. De plus, son équipement en gros engins lui permet d'intervenir à la demande pour le défrichage et l'entretien des parcelles. Par ces activités céréalières et bientôt d’élevage,  M. Mixi remet en fonctionnement un volant de l'agriculture  que l'on avait oublié dans nos contrées et qui pourtant complète et enrichit de manière indispensable, le patrimoine viticole.

Hélène Pons Gralet,mai 2013, photo Mme Muixi

21:22 Publié dans AGRICULTURE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.