26.05.2013

Les travaux pour prévenir les inondations à Estagel

P1010046.JPG

Une réunion publique s'est déroulée à la salle Arago, conviée par le conseil municipal pour expliquer à la population l'avancée des dispositions et des réflexions en matière de prévention des inondations.

A la tribune ,Jérôme Dubost et Agathe  Girin étaient galement présents pour représenter  l’agglomération PMCA,aujourd’hui chargée des compétences en matière hydraulique. Une trentaine de personnes a écouté tout d’abord, l’introduction du maire : Roger Ferrer faisant état du compte rendu de la dernière rencontre avec le Préfet sur les intempéries des 5 et 6 mars derniers. IL s’agissait de comprendre les différences entre cette crue et les précédentes et d’en tirer rapidement un protocole d’actions permettant la maîtrise des débordements.

Cette rencontre avec l’autorité de l’Etat, a également, permis d’obtenir l’autorisation préfectorale pour réaliser les opérations de curage du lit de l’Agly. C’est ainsi que tout dernièrement  on a pu voir, les pompiers  procéder à l’évacuation par écobuage des végétaux et arbres, encombrants la circulation de l’eau du fleuve entre Estagel et Case de Pène. Est également programmée l’extraction des gravats avec l’aide de carriers professionnels. Après  ces travaux de  restauration effectués, il sera alors  urgent d’organiser l’entretien régulier.  D’ores et déjà  le Maire d’Estagel précise que : « La création d’un syndicat mixte à l’échelle du bassin versant de l’Agly  est programmé. Ce sera une sorte d’ASA pluri départementale,  puisqu’elle partira de l’Aude jusqu’à la mer . » Cet organisme regroupera toutes les communes en bord d’Agly et leur intercommunalité. Il  sera chargé de la gestion du Bassin versant . C'est-à-dire qu’il devra organiser les travaux d’entretien, enlever les gravats, couper les arbres qui gênent, replanter là où cela sera nécessaire.. .

Ces actions seront menées sur le lit du fleuve Agly  mais aussi dans ceux de ses affluents que sont la Boulzane, le Verdouble,Le Maury, Le Llinas etc… et bien sûr la Grave.., P1010225.JPGJérome Dubost, explique alors qu’ « un problème juridique et financier se pose sur ces rivières affluentes qui relèvent normalement d’une gestion privée. Ainsi sur les 5 km de la  Grave on a recensé 158 parcelles appartenant à 130 propriétaires qui sont censés entretenir le lit de ce cours d’eau qui fait partie de leur propriété ».  La solution retenue à ce jour entre les différentes collectivités et l’Etat , est un programme d’action : le PAPI (1) qui va permettre de  déclarer d’intérêt général les travaux d’entretien sur l’ensemble du Bassin Versant de l’Agly.

Ce sera donc au syndicat mixte qui va voir le jour, de réaliser ces interventions d’entretien. Une redevance, que le maire souhaite symbolique, pourra être demandée aux propriétaires. L’ensemble des interrogations sur les risques liés aux différents cours d’eau : le Fournaleau, le Llinas , le Tourtouille, le Rec del Mouli…. qui peuvent inonder le village font également partie de cette réflexion communes et des actions   vont être programmées. Les diverses questions de la salle, ont d'une part, montré l’intérêt porté par tous et d'autre part l’énorme travail de réflexion et de mise en œuvre qui ne fait que commencer.
Hélène Pons Gralet, mai 2013

(1) PAPI :  Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) à l’échelle du bassin versant de l’Agly

Les commentaires sont fermés.