20.06.2013

La baguette « magique » mie'nutie arrive à Estagel

P1010011.JPG

L’un des boulangers d’Estagel s’est lancé tout récemment, dans l’expérience de la  nouvelle baguette au blé dur. « La farine issue de cette céréale sert traditionnellement à la fabrication des pâtes et autre semoule » nous explique , Claude Seisen, démonstrateur, venu initier le boulanger à la fabrication de ce nouveau produit. Il ajoute qu’ « en association avec l’INRA, Le groupe Arterris, regroupant la quasi-totalité des minoteries françaises a mis au point cette farine élaborée avec des grains de blé produit régionalement ». En effet, produit agricole résistant au climat rude et au sols ingrats, le blé dur ne pousse que sur la côte méditerranéenne. L’Aude est ainsi le premier producteur de blé dur de France plaçant la région  Languedoc Roussillon  en tête. A Estagel même, notre jeune céréalier produit du blé dur qu’il vend à ces mêmes meuniers qui vont ensuite le transformer pour que notre boulanger local sorte cette nouvelle baguette. Une filière qui privilégie les circuits courts, appréciés de plus en plus par les consommateurs et qui peut également permettre au monde agricole des débouchés pour tenter une diversification indispensable à la mono culture de la vigne ou autre. En attendant, vous trouverez chez près d’une quinzaine de boulangers, dans le département, cette baguette « magique » qui quoique  un tiers d’euro, plus chère que la classique au pain blanc, affiche une valeur protéinée bien supérieure.
Hélène Pons Gralet, juin 2013

Les commentaires sont fermés.