28.08.2013

Les 70 ans de mariage de Janine et Maurice Tisseyre

TisseyreAout13.jpgJanine et Maurice Tisseyre ont fêté leur 70 ans de mariage le 25 août dernier.
Maurice Tisseyre est né le 1er juillet 1920 à Estagel, doué pour les arts il partira à la capitale pour suivre sa vocation. C'est ainsi qu'en 1942, il rencontre Janine Marca, à l'école nationale des Beaux Arts qu'ils fréquentent tous les deux. En pleine guerre et bravant les difficultés administratives et militaires de l'époque, ils se marient en 1943. De leur union naîtra Dominique Tisseyre aujourd'hui à Marseille et Irène Tisseyre Dacher, installée avec son mari Jean Pierre à Marseillan dans l'Hérault. Petits enfants et arrière petits enfants, viendront  compléter cette famille, tous éloignés de la terre natale estageloise et latourine paternelle. En effet le couple s'est installé professionnellement dans la ville de Paris, où pendant plus de quarante ans Janine et Maurice Tisseyre  professeurs d'art plastique habitèrent le mythique quartier de Montmartre. Pourtant, ils n'ont jamais oublié la cité natale d'Arago, participants à plusieurs reprise au festival d'Estagel et à diverses expositions de leurs œuvres dans l'espace Mandela. On leur doit également les très belles décorations murales qui ornent l'église d'Estagel mais aussi à Maury et dans le Val d'Oise. Aujourd'hui ils se partagent entre Estagel et la capitale. C'est dans l'église du village, dimanche dernier qu'ils ont voulu commémorer ces moments de bonheur marital suivi d'un repas avec leur petite famille. Nous leur souhaitons nos vœux de bonheur pour la suite.
Hélène Pons Gralet, mars 2013

16.08.2013

Atelier ludique et éducatif au PIJ cet été

atelierScrable.jpg

Dans le cadre du PIJ , à l'aire de loisirs 24 jeunes de 11 à 15 ans ont participé à des  ateliers ludiques et éducatifs. Il s'agissait tout d'abord du scrabble sous forme d'un tournoi dirigé par Josiane SICART , responsable de l'association et qui tout au long de l'année initie les jeunes à ce jeu d'esprit qu'ils apprécient particulièrement. Les jeunes très motivés se sont affrontés dans la matinée à l'aire de loisirs avec un final l'après midi au centre CCAS EDF pour trois équipes. Tous, ont encore une fois bien apprécié ces échanges . A la fin des rencontres le Directeur du Centre a offert le pot de l'amitié. L'autre atelier consistait en la conception d'un livre de cuisine dirigé par Françoise GENDRE. APrès  débat et  échanges avec et entre les jeunes sous forme de petits groupes il fut procédé au choix des recettes, à celui des portraits des jeunes futurs cuisiniers ou pâtissiers ainsi qu'a celui des photos sur les animations cuisine et notamment le « super chef », concours de cuisine réalisé dernièrement . Une fois de plus, les jeunes ont fait preuve d'implication et de motivation dans ce projet. Il ne reste donc, plus qu'à attendre la sortie prochaine de l'ouvrage qui sera destiné pour les  petits et grands amateurs de cuisine.
Hélène Pons Gralet, août 2013

11.08.2013

Les MastersChiefs de la CCAS

concoursMasterChef.jpg

Le centre de vacances de la CCAS a accueilli près d'une trentaine de  jeunes du village et des alentours,  pour un concours de cuisine. Cette action municipale qui s'inscrit dans le cadre du projet éducatif local, a démarré en  matinée avec la recherche de recettes sur internet à partir des ingrédients et préparation imposés : noix de Saint Jacques, légumes de saison, tarte aux pommes revisitée et un dessert au choix décidé par les jeunes eux mêmes. Après les réalisations aux fourneaux, l'après midi fut consacrée au passage devant le jury. Celui ci était composé de  Mesdames Anne Jacob, adjointe au maire, chargée de la jeunesse, Marie Juiliette Guiu, agent de la commune et monsieur Philippe Caubel, Directeur adjoint du centre CCAS /EDF . Ces trois personnes ont  dû faire leur choix à partir de trois critères essentiels : le goût, la présentation et la création. Cette année, les vainqueurs de ce super chef furent  l'équipe de Mathieu Castells , Elsa Parent et Camille La Verde qui reçurent les félicitations du Jury pour le niveau de créativité de leur recettes . Au final, tous se sont très largement impliqués dans cette initiative appréciant les découvertes gustatives et les résultats gourmands réalisés pour le bonheur de tous
Hélène Pons Gralet,août 2013

10.08.2013

Les jeunes au playa tour

 

Photo 2307[1].JPG

Comme chaque année les adolescents du PIJ d'Estagel, ont participé au Playa tour, grande rencontre de jeunes qui se déroulait cette année au centre de vacance de Carrat à Port Leucate. De nombreuses activités leur  étaient proposées : sur le sable (beach foot et rugby, sandball, ultimate, tchoukball...) mais aussi des ateliers de prévention (santé alimentation, sécurité routière, atelier cocktail...). Pendant quatre jours,  les jeunes estagelois ont participé à  des échanges sportifs et culturels avec d'autres de leur âge,résidents dans les départements de la région . Au total ils se sont retrouvés plus de 500 dans ce cadre organisé à l'initiative de l'UFOLEP.
Rien de manquait pour faire de ces journées des moments inoubliables. En soirée spectacle de hip hop,  ateliers de percussion et soirée disco où l' on a pu appréciér l' implication de tous ces jeunes et notamment des estagelois. Le  rendez vous est pris l'année prochaine pour une nouvelle édition du Playa tour qui consacre l'investissement pendant l'année lors des rencontres inter PIJ à l'ocassion des vacances scolaires .
Hélène Pons Gralet, août 2013

08.08.2013

Les jeunes au Pic de la Cometa

Photo 2349[1].JPG

Dans le cadre des activités offertes aux jeunes estagelois cet été, douze d'entre eux ont vécu les émotions de la haute montagne, avec l'ascendion  en direction du pic de la Cometa, voisin du Grand Péric dans le massif du Capcir. Partant du lac des Bouillousse, ils s'agissait d'atteindre  le sommet à 2763 mètres d'altitude, soit un dénivellé de 1000 mètres. Si la première partie, par la crête n'a pas posé trop de problème, ensuite les difficultés ont commencé. AU dessus de le l« 'étang de blau » le chemin devient plus raide et passé le premier lac du grand Péric, les  conditions météorologiques n'ont pas permis de continuer l'ascencion dans un environnement encore enneigé à cette époque.  Sur les conseils avisé du guide de Haute montagne : Jean Guitard, le groupe  n'a pas continué son chemin. Et c'est à  2400 m d'altitude, qu'ils se sont offert le luxe d'admirer le splendide panorama avant de faire demi tour. Monsieur le maire Roger Ferrer et son conseiller municipal aux sports Henri Destrade ont accompagné les jeunes encadrés par les animateurs : Jérôme et Meritxell. Les conditions extrêmes et la frustration dû au renoncement d'accéder au sommet n'ont pas entamé la bonne humeur de tous ce jour là et la motivation pour reprendre l'expérience plus tard.
Hélène Pons Gralet, août 2013

Rassemblement de jeunes avec la CCAS à Estagel

 

P1010038.JPG

 

Pour la seconde année consécutive et à l'initiative de la CCAS , de la commune et du PIJ , plus de 200 jeunes venus de toute la France se sont retrouvés à l'espace de loisir d'Estagel, toute la journée du mercredi 7 août . Les jeunes en vacances avec leurs parents dans les centres des agents EDF, de Saint Cyprien, Sainte Marie, Saint Laurent, Matemale et bien sûr Estagel ont retrouvés ceux en colonie dans les séjours jeunes d'Argelés, Camplong, La Pradelle et Elne. Le PIJ local et son animateur Jérome Sigalat mettant à disposition leur structure ont fait également partie de ce rassemblement. « Ces initiatives avec les adolescents sont une pratique courante dans les  CCAS » comme le précise Emmanuel Maurice, responsable Séjour pour l'AUde et les PO «  c'est une autre façon de développer les contacts entre le local  et les vacanciers et en plus les jeunes apprécient énormément de se retrouver entre eux ». P1010035.JPGEn effet, l'après midi fut des plus agitée autour du tir à l'arc, du rugby , du foot en salle sans oublier l'atelier musique et le baby foot géant. Ces dames du « foment sardaniste » s'en sont donné à  cœur joie, pour faire des démonstrations d'étirage de bougnettes tandis que l'association Estagym entraînait les jeunes à la zumba. Un atelier prévention des risques à la conduite avec un simulateur a aussi beaucoup intéressé les participants. En fin de journée individuellement ou en groupe, certains se sont lancés dans des démonstrations de chants, de zumba et même dans l'organisation d' un défilé de mode plutôt humoristique . Pour la soirée : Georges Athiel, le directeur du centre d'Estagel, avait prévu une paella géante destinée à tous ces  convives. Il invitait le Maire et quelques uns des ses adjoints pour les remercier de ce partenariat réussit autour de la jeunesse. Un concert reggae /blues, clôturait cette chaleureuse journée avec La Soul Jamaïca, une formation des «  100 grammes de tête ». De quoi faire l'unanimité et penser fortement au renouvellement de l'expérience l'année prochaine.

Hélène Pons Gralet, août 2013

05.08.2013

Inauguration et fin du festival d'Estagel

 

P1010023.JPG

Les estagelois, les plus curieux ont bravé la canicule jeudi dernier  pour assister au traditionnel apéritif  inaugurant les trois jours du théâtre, à  l’espace Mandela. A l’intérieur on se pressait pour admirer les toutes dernières toiles de Marguerite Briu, à l’honneur cette année. Puis ce fut au tour des discours officiels, celui de Roger Ferrer, le Maire, tout d’abord qui prendra la parole pour  se féliciter qu’  « au bout de 5 ans, le festival s’enracine, réussissant le pari de faire de la culture quelque chose qui appartient à tous ». Il remercie l’investissement du conseil général dans cette initiative dont la présence cet après midi là, des élus :  Messieurs Garabé, Vice Président responsable à la culture et M Hilary témoignaient du soutien de la collectivité locale.

Michel Cadé , chargé de la culture au conseil municipal  expliquera ensuite que «  le succès du festival tient aussi  dans l’installation d’une régularité sur le programme et le déroulement des spectacles » Ce fut en effet, trois jours très denses, où l’on sait qu’il y en aura pour tous : petits et grands, à toutes heures, du musical et du plus théâtral, souvent comique parfois sacartisque…mais toujours mené par des troupes de qualité. Toujours dans le choix des compagnies on a retrouvé cette volonté d’inscrire le festival dans la catalanité et conséquemment de lui permettre de vaganbonder dans les coins  les plus inattendus du village. Des représentations qui donne à tous comme le dira l’élu « la possibilité de s’apercevoir que c’est accessible, dans la compréhension et le plaisir partagé . C’est cela le spectacle populaire et vivant ». En attendant, à l’année prochaine.

Hélène Pons Gralet, août 2013