18.02.2014

Une grande et belle exposition parisienne se prépare à Estagel...

P1010067.JPG

Au n° 13 du Boulevard qui porte le nom de son parent déjà illustre, André Torreilles, s’active sereinement pour une de ses plus belles œuvres qu’il donnera à voir ce printemps dans la capitale.
Tout a commencé par un vieux registre de compte que lui confie son amie « Lilou » (1) . Ce vieux papier quadrillé de bleu et de rouge faisant apparaître en lettres gothiques les termes d’ « avoir » et « doit avoir » inspire très vite le peintre décorateur. Il s’empare de ce grand grimoire aux pages lourdes et strictes et commence à y poser ses premières touches d’aquarelle. Très vite il se prend au jeu et le vieux livre comptable oublie ses lignes et les rigoureuses suites de chiffres à laquelle il était destiné, pour se parer des couleurs chatoyantes, des douces lumières, des agencements mobiliers tout en harmonie de chacune des pièces de la demeure du peintre. P1010031.JPGIl nous explique d’ailleurs que «  Ma maison à moi », titre de l’exposition parisienne commanditée par son amie Jane Roberts (2) est pour lui « une source d’inspiration inépuisable. Dans cette partie de vie où on s’approche un peu plus de la fin c’est le reflet de tout ce que je suis, de ma vie d’artiste, de mon parcours de peintre et de décorateur. J’ai toujours cheminé en dehors de la mode. J’ai privilégie de faire du neuf avec du vieux. Quand je peins je fabrique, je restaure. Toute ma maison illustre cette démarche et les portraits que j’en fait sur le registre en témoignent. ». Privilégiés parisiens qui pourront  à partir du 4 juin découvrir à la galerie « Fine Art » la cinquantaine d’aquarelles disposées sur plusieurs murs  et accrochés côté à côte pour rendre la vision encore plus époustouflante. Ensuite, si la santé fragile de l’artiste le lui permet il envisagera peut-être de renouveler l’ expérience en terre catalane. C’est tout ce que l’on souhaite.
Hélène Pons Gralet, février 2014

(1) : Aliette Bourdanel, peintre domiciliée et originaire d’Estagel également

(2)  : Jane Roberts « Fine Art » 65 boulevard du Faubourg Saint Honoré Paris 8ème

Les commentaires sont fermés.