07.08.2014

L'attentat au Festival du théâtre...

AV (29 of 43).jpg

L’inauguration des 3 devenus 4 jours du théâtre estagelois  s’est déroulée dans la cour de l’espace Mandela en présence des élus et des organisateurs du festival et de nombreux participants.  Roger Ferrer le maire a exprimé « sa satisfaction à l’organisation de ces  précieux moments culturels où Estagel se découvre des espaces scéniques fabuleux et attire des spectateurs qui enfin le temps d’une après midi, d’une soirée se posent dans le  village ». Roger Payrot, le Président de l’Office Municipal de la Culture qui organise la manifestation a expliqué les choix plutôt tragédiens et violents dans la programmation : « non le théâtre n’est pas que du comique et du burlesque : il y a aussi de très bonnes pièces dramatiques ou qui parlent des problèmes  de notre société. Et notre choix se porte aussi sur le talent d’un certain nombre d’auteurs et interprètes  » .

AV (34 of 43).jpg

On pourra également  assister aux drôleries de la troupe des catalans et les après midi profiter des douceurs poétiques des spectacles pour les plus jeunes . Après les discours, le temps n’était pas encore à la tragédie, bien au contraire, puisque les jeunes du PIJ avaient prévu un apéritif  plein de découvertes gustatives fortement appréciées. Ce n’est qu’à 21H 30 que  « l’Attentat » s’est produit  dans le haut lieux de la Chapelle Saint Vincent. Spectacle captivant  et excellemment mené par une troupe de 8 acteurs qui ont emporté leur public pendant 2 heures dans le conflit israélo-palestinien à partir de la quête d’Amin, chirurgien arabe naturalisé israélien, dont la femme vient de mourir en kamikase.  La troupe fut ovationnée par les nombreux spectateurs présents ce soir là et l’intervention d’un des acteurs pour rappeler la lutte actuelle des intermittents a fait redoubler les applaudissements de la salle. Finalement si la dureté de la programmation promise,  a cette couleur  d’humanité on ne peut qu’en redemander.

Hélène Pons Gralet, août 2014 photos de Lionel Moogin

Les commentaires sont fermés.