01.09.2014

la fête Arago 2014

Arago soir 2.jpg


La fête Arago a connu son succès habituel et ce d’autant plus que le beau temps était au rendez vous et que, hasard du calendrier, le 31 août était, cette année un dimanche.  Une coïncidence dira Roger Ferrer, Maire d’Estagel qui ne se reproduira plus d’ici 2025. Faut –il alors continuer à respecter la tradition ou la bousculer au risque de perdre la signification de cette magnifique occasion d’affirmer l’attachement républicain de la commune ? La question est donc posée par le premier magistrat. En attendant on a pu apprécier la pose de la nouvelle plaque rappelant  les titres et honneurs du grand homme natif d’Estagel,en remplacement des anciennes inscriptions gravées dans la pierre de la stèle et devenues illisibles. Comme tous les ans, les touristes et nouveaux résidents ont pu s’étonner de voir passer  les traditionnels défilés :  en soirée  avec les flambeaux pour le plus grand bonheur des enfants et  de jour pour appeler au ralliement de la population sous la bannière municipale et en souvenir de François Arago et des péripéties historiques autour des inaugurations de sa statue. Aujourd’hui à cette symbolique républicaine, parfois oubliée, s’ajoute depuis quelques années la mise à l’honneur pour des réussites sportives. P1010085.JPGLe Hand Ball club d’Estagel, a ainsi, reçu les félicitations de la commune par l’intermédiaire de son jeune délégué aux sports : Hugo Roquère. C’est Hugo Habelard , capitaine qui a présenté  avec fierté son équipe gagnante du championnat du Roussillon cette année. Après le concours de pétanque et le match de rugby amical, la traditionnelle sardane avec la cobla « Sol de Banuyls » a occupé la place avec sa foule d'« aficionados » et de spectateurs. Les soirées musicales disco, spectacle et danse ont permis à tous de se retrouver autour des tables disposées à la promenade et des manèges pour les plus jeunes. Encore un bon crû pour cette fête qui rassemble toujours autant les habitants et nostalgiques d'Estagel .

Hélène Pons Gralet, août 2014

Les commentaires sont fermés.