21.09.2014

un anniversaire sportif pour la classe 44

photoMontpellSept45.jpg

Dans le cadre des commémorations pour cette année 2014, un  anniversaire un peu particulier  aurait pu passer inaperçu sans la ténacité au devoir de mémoire d’un de ses principaux acteurs : Monsieur Henri Agusty.

 Né le 22 juin 1924, cet estagelois de souche appartient à  la  classe 44 qui incorporée aux tous premiers lendemains de la seconde guerre mondiale, va vivre une épopée sportive peu commune. Dans le village on connaît bien  ce grand monsieur très robuste du haut de ses 90 ans .Employé administratif à la cave coopérative d’Estagel il a aussi pendant des années  œuvré  bénévolement pour l’amicale des donneurs de sang. Aujourd’hui toujours  juché sur son vélo  il reste fidèle à sa jeunesse d’athlète et voudrait témoigner sur cette période un peu étrange où au sortir de la guerre, lui et sa classe vont faire 15 jours d’incorporation dans l’armée pour ensuite suivre une  formation sportive « pré militaire ». Il s’agit alors de se préparer à des  Championnats nationaux  dont la finale aura lieu en octobre 1945 à Constance. C’est ainsi qu’en septembre de la même année, Monsieur Agusty sera sélectionné aux rencontres régionales de Carcassonne qui font suite à des premiers jeux éliminatoires sur Béziers . Il fera alors partie de la délégation des   8 lauréats pour représenter la Région dans l’Allemagne occupée de l’époque. Parmi ces jeunes gens, tous âgés de 20 ans, deux autres catalans : Henri Villenove de  Villelonque de la Salanque et Robert Terillon de Perpignan vont l’ accompagner ,  ainsi que son ami  héraultais : René Molinier de Bédarieux , tous décédés aujourd’hui. Sur les trois autres co-équipiers, les souvenirs s’effacent et c’est ce qui pousse aujourd’hui Henri Agusty à témoigner, comme il nous le confie : « sur cette jeunesse de l’après- guerre qui va porter très haut, le flambeau de la compétition régionale et être récompensée par un formidable voyage sur le lac de Constance jusqu’à Innsbrück. Des moments de rencontre forte, sans prétention de performance. Je me rappelle seulement du nom du gagnant un certain Humbert de Toulouse, je ne me souviens plus de mon propre classement ni celui de mes camarades. » Seule l’inscription au dos d’ une photo  jaunie dévoile qu’ Henri Agusty a tout de même sauté , ce jour là à Constance : 1m62 et a  lancé le poids de 7kg257 à 10m51 ! Une tranche de vie qui rejoint la grande histoire d’Estagel à Constance et avec elle son interrogation sur la destinée sportive qu’aurait pu connaître notre nostalgique estagelois si les incertitudes de l’époque ne l’avaient ensuite emportées.  

Hélène Pons Gralet, septembre 2014

IMG_5753.JPG

Les commentaires sont fermés.