17.11.2014

Raymond Gual présente le monument aux morts d'Estagel

P1010251.JPG



A l’invitation de l’association Villa Stagelo,   Raymon Gual  a donné une conférence, salle Mandela sur Gustave Violet. Une soixantaine de personnes fut  ainsi captivé par  l’histoire de ce sculpteur et artiste catalan a qui l’on doit plus d’une dizaine de monuments aux morts dont celui d’Estagel. De la généalogie du personnage, en ligne directe avec l’empire Birrh de Thuir jusqu’à  l’installation de son atelier à Prades en passant par les nombreuses œuvres, L'orateur a su captiver son auditoire et lui apporter des références intéressantes. L’exposition préparée par M Maillet Carrer et les bénévoles de l’association permettait d’illustrer ces propos. On apprenait notamment le symbolisme fort de la stèle d’Estagel où l’homme âgé soutenant la jeune femme s’affirmait  comme un hymne à la paix . Monument particulièrement original dans un contexte d’après guerre glorifiant  ses soldats et les faits de guerre ayant  mené à la victoire dans ces représentations mortuaires. L’expression « mort à  la guerre » et non pas « mort pour la France » semble rajouter  dans cette volonté de la commune estageloise d’affirmer les souffrances de ce conflit et le rejet de sa répétition. Un extrait de l’exposition résume bien cette pensée : « Gustave Violet réussit le tour de force de célébrer à la fois les soldats,  les hommes et les familles »
Hélène Pons Gralet, novembre 2014

Les commentaires sont fermés.