19.08.2015

PATRICK SEBASTIEN LE « GRAND BONHOMME »

 

Patrick Sébastien et son orchestre.jpgLa foule des specteurs fait tourner les serviettes.jpg

 

Il y a le petit bonhomme en mousse et puis le grand bonhomme, l'artiste hors normes.
Patrick Sébastien laissera un souvenir inoubliable à tous ceux qui ont eu la chance de venir le voir le 16 août dernier à Estagel.
La première partie est très vite lancée sous le talent de la jeune chanteuse Morgane Roura de Saint Paul, suivie par les humoristes Patricia Di Fraja et Olivier Payré , qui déclenchent l'hilarité du public avec un extrait de leur spectacle « on ira tous aux parodies ». Le « Duo des non », surprise de dernier instant offerte aux spectateurs par Patrick Sébastien, finit de chauffer le millier de spectateurs présents, avec un délirant curé en soutane, donnant la leçon à une paroissienne bien délurée.
Olivier Vietti, sous les traits d'un Laurent Gerra plus vrai que nature, présente le spectacle avec sa verve habituelle, et puis PATRICK SEBASTIEN arrive !!!!
L'homme annonce la couleur « je suis là pour faire la fête avec vous, on n'est pas à la télé, je vais pouvoir me lâcher !!! »
Patrick Sébastien, c'est l'homme à l'humour corrosif, sans concession pour les hommes politiques de tout bord, et les empêcheurs qu'il tourne en rond...Il chante ses standards bien connus « le petit bonhomme en mousse » , « ah si tu pouvais fermer ta gueule », mais aussi ses derniers titres controversés « une petite pipe » et « madame rouge-gorge » en réponse humoristique aux critiques venant d'en haut. C'est un rythme effréné pendant deux heures(une demi-heure de plus offerte à Estagel « où il se sent tellement bien » !!), un spectacle riche, varié, à couper le souffle, devant un public qui se lève, tape des mains, chant et danse sans cesse.
Patrick, c'est l'homme à la gouaillerie grivoise, mais avec lui, rien ne semble grossier, comme s'il s'agissait d'une soirée en famille. Il entrecoupe ses chansons d'imitations visuelles et vocales totalement stupéfiantes : Hollande, Brassens, Halliday, Gainsbourg, Strauss-Kahn...sont là devant nous.Patrick Sébastien, on aime ou on n'aime pas, mais à la fin, tout le monde est debout, fasciné par le génial saltimbanque. C'est aussi l'écorché vif ou celui qui invite à la tendresse, à l'amitié ou encore à la nostalgie, en évoquant ses grands amis artistes trop tôt disparus. C'est l'homme profondément       « humain » qui communie totalement avec son public, qui se plait à descendre du podium pour se fondre avec lui, on le sent heureux,prenant un réel plaisir, s'amusant comme à une fin de repas.
Et quand à la fin du concert, tournent les serviettes d'un public conquis, c'est le délire total.
Ajoutons à cela une formidable équipe de dix musiciens visiblements complices.
Sous la houlette de son Président, Momo Mazari, le Comité des fêtes d'Estagel « les Axurits », a réussi son pari fou !!!

Les commentaires sont fermés.