22.11.2015

CHARTE ZERO PHYTO A ESTAGEL

le maire, le 1er adjoint et les agents municipaux présentent le diplôme.jpg

 

Depuis 2013, la commune d'ESTAGEL a abandonné l'utilisation des pesticides, en l'occurrence les désherbants,dans l'entretien des espaces du domaine public : bordures de trottoir, espaces verts, cimetière, espaces loisir enfants,et stade.
Tenant compte que le captage d'eau potable de la commune est classé prioritaire au titre du Grenelle de l'Environnement, quand fut créée la Charte National « OBJECTIF ZERO PHYTO » dans les villes et les villages pour la préservation de la ressource en eau, de la biodiversité et de la santé, la commune d' Estagel, de par son action engagée depuis 2013, rentrait dans le cadre défini, et de ce fait adhérait à la démarche. Aujourd'hui, elle a obtenu le diplôme du niveau le plus haut dans la charte nationale, celui de « TERRE SAINE », qui n'a été attribué qu'à 4 communes du département des P.O sur 26 engagées dans la région Languedoc-Roussillon et 60 au plan national sur 36000 communes que compte la France, c'est une récompense encourageante pour la commune, qui actuellement en place une méthode de travail qui bannit tous les pesticides chimiques ou naturels, et utilisera du matériel adéquat pour la mise en place de nouvelle techniques de traitement de espaces publics.
Il faut se dire quand même, que ce sera un travail de longue haleine, qui n'éradiquera pas toutes les herbes dans l'immédiat, mais l'environnement de la commune sera préservé, dont notre nappe d'eau potable, et donc la santé de la population.
Maintenant il faut se rendre à l'évidence que la mise en œuvre de cette nouvelle méthode de travail, va demander plus de temps aux agents de la commune pour traiter les espaces publics, sachant que le désherbage chimique nécessitait une bonne semaine à 2 personnes, alors que les nouvelles techniques s'étaleront sur environ trois mois, toujours à 2 agents.
Il faut revenir sur la nocivité des pesticides, tels que les désherbants, qui agissent non seulement sur la flore et la faune, mais également sur la santé des hommes à qui ils occasionnent des maladies très graves et parfois irréversibles.
Alors peu importe la durée de mise en œuvre des nouvelles techniques de traitements des espaces publics, puisque ils seront bénéfiques à notre santé et à l'environnement de notre commune.
Alors agriculteurs, jardiniers amateurs, faitent comme votre commune, réduisaient l'utilisation des pesticides avant leur interdiction en 2019, tout le monde ne s'en portera que mieux.
J.C. M

11:42 Publié dans MUNICIPALITE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.