04.05.2015

LE DEFILE DU 1er MAI

Le défilé du 1er mai à Estagel.jpg

 

Ce vendredi 1er mai, un nombre imposant de manifestants, ont défilé dans les rues d'Estagel, suivi du dépôt d'une gerbe et d'un instant de recueillement en hommage au travailleurs disparus dans les différents conflits. Après la prise de parole du responsable C.G.T d'Agly-Fenouillèdes , tous les participants ont été invités à l'apéritif fraternel à l'Espace Mandéla, suivi du traditionnel repas salle Arago, préparé par notre ami Jacques.

29.04.2015

COMMEMORATION 70e ANNIVERSAIRE DE LA LIBERATION DES CAMPS DE LA MORT.

le maire, le président des anciens combattants et la chorale la clé des chants.jpg

Les anciens combattants.JPG

En ce Dimanche 26 Avril, a eu lieu la Commémoration du soixante-dixième anniversaire de la libération des camps d'extermination de l'Allemagne nazie. Après le traditionnel dépôt de gerbe, une minute de silence a été observée à la mémoire des déportés disparus, puis le maire a lu le message ministériel, et le président des anciens combattants a rappelé les noms des Estagelloises et des Estagellois déportés ou internés. Parmi les élus, on a noté la présence de la toute nouvelle conseillère départementale du canton de la Vallée de l'Agly, madame Lola Beuze. Pour clôturer la cérémonie, la Chorale la Clé des Chants a interprété la très belle chanson de Jean Ferrat « Nuit et Brouillard », suivie de la Marseillaise.
La cérémonie terminée, le maire invitait tous les participants à partager un apéritif fraternel à la salle Arago.

                                                                                                                                                      J.C. M

27.04.2015

COMMEMORATION 70e ANNIVERSAIRE DE LA LIBERATION DES CAMPS DE LA MORT.

le maire, le président des anciens combattants et la chorale la clé des chants.jpg

En ce Dimanche 26 Avril, a eu lieu la Commémoration du soixante-dixième anniversaire de la libération des camps d'extermination de l'Allemagne nazie. Après le traditionnel dépôt de gerbe, une minute de silence a été observée à la mémoire des déportés disparus, puis le maire a lu le message ministériel, et le président des anciens combattants a rappelé les noms des Estagelloises et des Estagellois déportés ou internés. Parmi les élus, on a noté la présence de la toute nouvelle conseillère départementale du canton de la Vallée de l'Agly, madame Lola Beuze. Pour clôturer la cérémonie, la Chorale la Clé des Chants a interprété la très belle chanson de Jean Ferrat « Nuit et Brouillard », suivie de la Marseillaise.
La cérémonie terminée, le maire invitait tous les participants à partager un apéritif fraternel à la salle Arago.

                                                                                                                                                      J.C. M

11.12.2014

Devoir de mémoire au collège Irène Joliot Curie

P1010284.JPG

C’est plus d’une centaine de personnes qui ont participé à la soirée commémorative du centenaire de la Guerre 14-18 organisé au collège d’Estagel par les élèves de 3ème et leurs enseignants et notamment Mme Béziat, professeur d’histoire coordonnatrice du projet. Tout d’abord, les parents et invités ont pu découvrir l’exposition réalisée à partir des documents et objets confiés par les familles . Il s’agissait alors pour les collègiens d’enquêter sur le chemin  parcouru, jusqu’à nous de ces trouvailles et bien sûr d’en définir l’usage. Une salle abritait une exposition particulière sous forme de diaporama autours des monuments aux morts des communes de la Vallée et de l’Aude.  P1010275.JPGLe groupe d’élèves réalisateur de cette recherche  commentaient les images. Dans une autre salle, un fond particulièrement bien fourni en documents sur le village de Paziols, a permis une rétrospective très riche concernant  ce seul village pendant la guerre. Enfin dans la bibliothèque (le CDI), passait en boucle le film de présentation de Mme Delmon, l’auteur d’ «  une gueule cassée… » travaillé en cours de français avec Mme Sarda et Mme Billes . L’ensemble de ces travaux était à l’image de l’investissement fourni par les jeunes et leur professeurs : de grande qualité .  La soirée s’est  poursuivie dans le réfectoire où un trio d’élèves ont lu une poignante lettre de poilu sous une forme théatralisé qu’ils avaient préparés avec leur professeur Monsieur  ABet. P1010276vertical.jpgEnsuite, la conférence de Monsieur Auriol a permis aux participants de découvrir les anecdoctes autours des objets de la vie quotidienne dans les tranchées et dans la vie civile. Monsieur Lafontaine, le Principal a ensuite clôturé la soirée en remerciant l’ensemble des acteurs et participants et proposant le pot de l’amitié  (sans boisson alcoolisé) à tous.
Hélène Pons Gralet, novembre 2014

17.11.2014

Raymond Gual présente le monument aux morts d'Estagel

P1010251.JPG



A l’invitation de l’association Villa Stagelo,   Raymon Gual  a donné une conférence, salle Mandela sur Gustave Violet. Une soixantaine de personnes fut  ainsi captivé par  l’histoire de ce sculpteur et artiste catalan a qui l’on doit plus d’une dizaine de monuments aux morts dont celui d’Estagel. De la généalogie du personnage, en ligne directe avec l’empire Birrh de Thuir jusqu’à  l’installation de son atelier à Prades en passant par les nombreuses œuvres, L'orateur a su captiver son auditoire et lui apporter des références intéressantes. L’exposition préparée par M Maillet Carrer et les bénévoles de l’association permettait d’illustrer ces propos. On apprenait notamment le symbolisme fort de la stèle d’Estagel où l’homme âgé soutenant la jeune femme s’affirmait  comme un hymne à la paix . Monument particulièrement original dans un contexte d’après guerre glorifiant  ses soldats et les faits de guerre ayant  mené à la victoire dans ces représentations mortuaires. L’expression « mort à  la guerre » et non pas « mort pour la France » semble rajouter  dans cette volonté de la commune estageloise d’affirmer les souffrances de ce conflit et le rejet de sa répétition. Un extrait de l’exposition résume bien cette pensée : « Gustave Violet réussit le tour de force de célébrer à la fois les soldats,  les hommes et les familles »
Hélène Pons Gralet, novembre 2014

12.11.2014

Une commémoration du 11 novembre très émouvante

P1010244.JPG

Un rassemblement important s’est retrouvé, cette année devant le monument aux morts pour célébrer le 96ème anniversaire de l’armistice. Le Maire Roger Ferrer  a lu le message du Ministre des Anciens Combattants Kader Arif,  où il fut rappelé que cette journée était  «  dédiée à la fraternité entre les peuples et à la paix . Elle invite à la réflexion que chacun d’entre nous doit conduire sur la nécessité de préserver la paix, de défendre les fondements de notre République…» Dans le cadre des commémorations du centenaire de la déclaration de guerre d’août 1914,  associations , enseignants et élus  ont, en effet, déjà  commencé a se mobiliser pour  rappeler la  mémoire de cette tragédie humaine et de ses acteurs et victimes. Lors de la commémoration, les jeunes collègiens d’Estagel ont ainsi pris la parole, témoignant du travail de mémoire réalisé dans le cadre des cours d’histoire notamment, avec leurs enseignants : Mme Béziat et M Pebelier . Avec beaucoup d’émotion Valentine accompagnée de Camille, tous deux élèves de 3ème,  a lu ce beau texte rappelant les principaux faits historiques .  C’est avec un autre trio de collègiens : Gwendoline, Loudfi et Elsa que l’on a pu appréciér l’un des magnifique poême d’Albert Bausil extrait de la «Hymnes de  France ». P1010254.JPGLa chorale « la clef des chants » a fini d’apporter son lot d’émotion en reprenant avec beaucoup de ferveur et de brio la chanson de Florent Pagny où le « Soldat » explique dans sa lettre à son aimée : «  l’heure où le nuit passe au milieu des tranchées(…) je pense à toi ma chère Augustine…surtout ne t’en fait pas je serais bientôt là… ». Malheureusement l’optimiste de ce poilu ne sera pas confirmée et c’est d’ailleurs, entre autre ce que nous laisse voir l’exposition réalisée par l’association « Villa Stagelo » auprès de laquelle les participants ont pu prendre le pot traditionnel offert par la municipalité. Une revue de presse détaillée collectée par la BNF (Bibliothèque Nationale de France), des photos , cartes postales, courriers…confiées par des habitants du village et les objets des tranchées ainsi qu’une exposition sur Gustave Violet, vous attendent jusqu’au 16 novembre de 9H à 12H et 15h à 18H,.dans la salle Mandela
Hélène Pons Gralet, novembre 2014

29.10.2014

La commémoration sur la Grande Guerre du 9 au 16 novembre à Estagel

img056.jpg

Dans le cadre des commémorations nationales du premier conflit mondial, la commune d’Estagel va consacrer une semaine autour du 11 novembre pour ce rendez-vous incontournable avec l’histoire. Ainsi l’association « Villa Stagello » travaille depuis plusieurs mois pour réunir documents, archives, nombreuses photos et objets de la « La Grande Guerre » : casques, baïonnettes… qui seront présentés lors d’une exposition à la salle Mandela du 9 au 16 novembre prochain de 9H à 12H et de 15h à 18h.(1) Un espace sera particulièrement consacré aux articles de presse de l’époque. On pourra également retrouver les photos de Marie Pierre Barba Cufi sur Gustave Violet, sculpteur et céramiste  auteur du monument aux morts d’Estagel. 003.JPGCette œuvre si particulière par la représentation pacifiste et néanmoins très artistique de la guerre exprimée dans la beauté simple de « ceux qui restent » la femme et de le vieil homme désemparés sera au centre de ces moments de commémoration.  En effet, le mercredi 12 novembre nous en saurons plus sur l’artiste catalan et sur la diversité de son œuvre avec Ramon Gual, Président de l’Association Terra Nostra lors d’une conférence-diaporama à partir de 17H30.  Entre temps le 11 novembre sera l’occasion du traditionnel défilé et dépôt de gerbe devant le monument aux morts où écoliers et collégiens vont lire des « paroles de poilus ». La « clef des chants »,  chorale  entonnera des hymnes à la mémoire des malheureux combattants et notamment le chant du soldat de Laurent Pagny. Cette semaine sera naturellement l’occasion pour les enseignants d’associer les plus jeunes à ce devoir de mémoire et des travaux d'élèves seront exposé au collège. Un autre  moment important sera à partager avec Françoise Delmon, auteure du très beau roman « Le Silence Peuplé » où elle retrace la vie après guerre d’ « une gueule cassée ». A partir de 18H00 le jeudi 13 novembre, elle expliquera comment ce récit peut servir à expliquer les traumatismes de cette guerre au plus jeunes en présentant son cahier pédagogique. Une semaine commémorative à ne pas manquer
Hélène Pons Gralet, octobre 2014, photo "Villa Stagello"

(1) : pour plus de détails consultez le site de "Villa Stagello" : http://www.villa-stagello.fr/