19.11.2013

Le souvenir français : inaugurations du 11 septembre

P1010021.JPGh

Les principales voies  du nouveau lotissement ont été inaugurées lors des cérémonies du 11 novembre.  Le conseil municipal a choisi d'appeller l'artère d'accès : « Souvenir Français ». Le Maire   reprenant la phrase de l'historien Ferdinand Lot,    »la perte de mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple » a ensuite rappellé les souvenirs de Guy Mocquet militant communiste fusillé en 1941 à Châteaubriant et dont la rue initiale porte son nom. Il a ensuite expliqué rapidement les biographies des deux autres personnages qui vont donner leur nom à ces nouvelles rues du village.  Marcel Barrère, tout d'abord,  déporté en 1941 vers l' Algérie et qui revint après le débarquement allié en Afrique du Nord en 1945. Il sera alors élu conseiller général du canton. Mais aussi son compagnon de lutte : ANtonnin Barida, élu du Front populaire et maire d'Estagel, jusqu'en 1941 où ils sera déchu de son mandat par le gouvernement du Maréchal Pétain. C'est à son initiative que l'eau potable a été mise en place dans la commune. Roger Ferrer clôture son discours en précisant que  »fidèles à nos idéaux, nous avons souhaité garder le souvenir de deux personnages ayant œuvré pour notre commune, pour nos habitants. ».Il remercie les membres des familles Barida et Barrère présents pour ces moments de souvenir et d'émotion. En coupant le cordon il  n'oublie pas non plus de présenter l'ensemble des entreprises qui ont pris part à la réussite de ce projet de lotissement. Les participants  se sont ensuite rendus à l'espace Mandela pour un apéritif offert par la mairie.
Hélène Pons Gralet, novembre 2013

03.09.2013

Aux origines de la fête Arago....

P1010009.JPG

En ce dernier week end d’août, la fête Arago a tenu ses promesses cette année encore. A la faveur d’une fin de semaine très douce et de vendanges retardées, le rassemblement  festif estagelois de fin de saison s’est déroulé dans la bonne humeur des retrouvailles à la Promenade des platanes autour du buste du grand homme.

 

Car, ici, même si la mémoire s’enrichit parfois, d’anecdotes historiques plus ou moins réelles, personne n’oublie l’origine si particulière de ce qui est aujourd’hui considérée par tous, comme la Fête du village.(1) Un moment convivial et de communion populaire  qui s’inscrit  dans les péripéties des deux dates d’inauguration de la statue de François Arago à Estagel.P1010050.JPG En effet, l’histoire  éclaire un faisceau de rencontres politiques plutôt contre nature, à ces occasions. Ces moments « d’unions sacrées »  ont  sûrement entretenu le sentiment partagé d’une juste et unanime reconnaissance du village à son savant républicain.  Michel Cadé, conseiller municipal mais aussi historien et universitaire de la période contemporaine, rappelle que « la toute première inauguration de la statue le 31 août 1865 le sera  à l’initiative du député de l’époque Isaac Péreire. Ainsi Arago se trouve-t-il, lui l’ irréductible adversaire du Second Empire, entraîné dans le sillage d’un des proches de l’Empereur. » Pendant la guerre, la statue comme beaucoup d’autres sera fondue pour la cause militaire de l’occupant. L’historien rajoute que  «  C’est donc  le 31 août 1957, qu’une  nouvelle inauguration rassemblera à Estagel le gaulliste : Arthur Conte, alors secrétaire d’Etat au Commerce et à l’Artisanat et le député communiste de l’époque : André Tourné, figure éminente de la résistance »(2). A chacune de ces périodes, ne nous y trompons pas, l’objectif politicien, électoraliste, l’emporte sur les contradictions des uns et des autres mais le plus étonnant sera la ferveur populaire et la fidélité constante que les estagelois vont rendre à cette date inaugurale. P1010040.JPGAinsi aujourd’hui encore, les personnes étrangères au village s’étonnent au démarrage de la fête de voir  la sortie des emblèmes (3) qui emmène en défilé l’ensemble du conseil municipal à traverser le village pour un dépôt de gerbe devant la statue de François Arago à deux pas de sa maison natale. Le maire actuel ,Roger Ferrer ne s’inscrit-il pas dans cette tradition  quand lors de son intervention ce samedi, il  affirmait à l’occasion de son annonce de nouvelle candidature : « j'avais assuré il y a 6 ans que je serai un maire rassembleur, certains en doutaient. Aujourd'hui je pense que tout le monde peut  constater qu'il n'y a plus de fracture ni dans le village ni au conseil municipal » ?.  Assurément, la fête Arago est un formidable rassemblement populaire et festif, celui  qui permet de retrouver durant trois jours ensemble sous les platanes toutes les générations à l’instar de la famille Maurisard, présente ce jour là avec Marinette l’arrière- arrière grand-mère en compagnie de Lisette sa fille, Michel son petit fils, Elsa son arrière petite fille et Emy la fille de cette dernière(4). Cinq générations rassemblées ces jour là à la Promenade avec pour chacune et chacun, ses souvenirs intenses d’émotions liées aux découvertes et rencontres inoubliables que procure sans conteste la fête Arago d’Estagel.

Hélène Pons Gralet, 1er septembre 2013

 

 

(1)   La fête votive étant le jour de Saint Vincent : le 22 janvier.

(2)   pour en savoir plus lire Annales du Midi, tome 100 N°183, juillet septembre 1988 , article de Michel CADE , alors professeur au lycée François Arago à Perpignan «  L’héritage d’Arago, un mythe au feu du discours politique : les inaugurations des trois statues d’Arago dans les Pyrénées Orientales » et aussi Les cahiers de l’Université de Perpignan, Lettres, sciences Humaines et sociales, « François Arago, Acte du colloque national des 20, 21 et 22 octobre 1986 », N° 2 Printemps 1987

(3)   les emblêmes sont constitués d’une effigie de François Arago et du blason de la ville d’Estagel

(4)   il s’agit de Guerrero Marinette 90 ans , né avant guerre, de Lisette Maurisard 71 ans, née en 1943, de Michel Maurisard 51 ans, de Elsa Maurisard 25 ans et Emy Bieules Maurisard 16 mois

 

 

05.05.2013

La San Jordi à la bibliothèque

Sant Jordi 16-4-13[1].JPG

Les classes du primaire de l'école d'Estagel, se sont relayés à la bibliothèque municipale pour des séances de lecture de contes en musique et à plusieurs voix. Dans le cadre des activités de la San Jordi, les jeunes enfants ont apprécié ce moment de découverte des textes ouvrant la porte à l'imaginaire fabuleux des histoires transmises de génération en génération ou d'auteurs contemporains tout aussi merveilleuses.
Hélène Pons Gralet, avril 2013

26.03.2013

Commémoration du 19 mars

IMG_1884[1].JPG

Une délégation des anciens combatttants, section d'Estagel et d'élus du conseil municipal a participé à la journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Un dépôt de gerbes a été organisé au monument aux morts à cette occasion.

05.01.2013

Les remerciements du maire au personnel municipal

compIMG_1816[1].JPG

En cette fin d'année la traditionnelle soirée à destination du personnel de mairie et employés communaux, organisée par l'équipe municipale actuelle s'est tenue dans la salle du conseil. C'est plus d'une trentaine de personnes : 8 aux services techniques, 6 administratifs, 4 à l'entretien, 2 pour la piscine, 4 ATSEM à l'école maternelle, 2 chargées de la cantine et de la garderie scolaire, 4 pour  l'animation, 1 policier municipal et 3 contrats "aidés avenir", qui font vivre les services de la cité estageloise. 

Roger Ferrer, entourés de ses adjoints et au nom de la municipalité a tenu a souligner « les efforts de tout le personnel pour relever le dynamisme de notre collectivité ». Il a ajouté vouloir insister sur le terme de reconnaissance : « Pour les efforts accomplis dans le but de défendre le service public, pour faire évoluer vos missions au mieux et pour la de tous contribution à l'efficacite de ce service public ». La rencontre s'est terminée par  le verre de l'amitié et la découverte pour chaque membre du personnel d'un colis de Noël : une corbeille garnie de savoureux produits de terroir avec bien sûr le muscat de Noël local.

Le père Noël à l'école

IMG_1815.JPG

C'est à l'occasion du dernier jour de l'année scolaire 2012 qu'a eu lieu la remise des cadeaux de Noël aux enfants de l'école primaire et maternelle. Les conseillers municipaux se sont alors fait les messagers du père Noël pour distribuer livres et friandises aux enfants après le spectacle toujours très apprécié.

Le goûter de fin d'année des anciens

IMG_1792[1].JPG

C'est devant  une salle Arago archi comble que le maire Roger Ferrer a prononcé un discours à destination de ses administrés les plus anciens. Invités par la mairie, pour le traditionnel après midi de fin d'année, les participants ont pu apprécier le spectacle qui leur été destiné.

Dans son intervention le premier magistrat a souhaité la bienvenue aux nombreux nouveaux arrivants, tout nouveaux soixantenaires notamment soulignant aussi la présence de certains approchant les 90 ans. Un hommage un peu plus soutenu fut fait à Ramone Sucarrats dont c'était également l'anniversaire ce jour là. Il a conclu en disant «  je vous donne rendez-vous l'an prochain même heure, même époque, tout aussi dynamiques et enthousiastes ». Les festivités se sont ensuite prolongées par  le goûter et la traditionnelle rifle.