15.12.2012

Antoine Sarda, Maire honaire de la ville d'Estagel

P1010066.JPG

C’est lors d’un tout dernier conseil municipal extraordinaire qu’Antoine Sarda, ancien premier magistrat de la cité estageloise, devenait  Maire honoraire. Le maire actuel, Roger Ferrer, rappelant alors, les quatre mandats successifs de maire et les cinq de conseiller général soulignait   « être fier au nom du conseil municipal de remettre cette reconnaissance à Antoine Sarda qui depuis 1977 restera maire pendant 24 ans et conseiller général 32 ans ». Il ajouta que « cette cérémonie est un événement rare et unique pour la ville d'Estagel ». En réponse l'intéressé  s'est dit très honoré que l'équipe municipale actuelle ait ainsi pensé à cet hommage.  Il ajoutait être « très sensible au fait que cette manifestation se déroule dans la salle du conseil municipal d'où l'on peut voir et presque entendre dialoguer ensemble François Arago et Jean Jaurès ». Il tint à préciser que la réussite de ses mandats, l'aura actuelle qu'il peut encore avoir dans le village suite à ses fonctions d’élus et cette médaille aujourd'hui il tenait à  les partager avec ceux qui , très nombreux, ont durant toutes ces années travaillé à côté de lui. Ainsi précisera t-il : « Je ne mérite pas autant que vous le pensez cet honneur que vous me faites.  Et je voudrais citer quelques unes de ces personnes . Ainsi Jeanne Briu, Danièle Vals avec qui se fut un bonheur de travailler, René Constantin : mon mentor politique un paysan courageux et d’une grande instruction, Georges Briu et tout ce qu’il m’apporta avec le corps des pompiers, Emile Maurizard et son immense sérénité et efficacité notamment lors des inondations de 1999, Yvette longtemps première adjointe qui avec son caractère discret n’en était pas moins d’une grande finesse psychologique, Vincent Semper…et tant d’autres que j’oublie . C’est donc a eux tous que je dédie ce diplôme aujourd’hui. ». La cérémonie s’est clôturée par la lecture des 17 membres du conseil municipal de 1977 où Jean Louis ANdrillo actuel conseiller municipal apparaissait déjà. Et pour finir, les participants ont pu continuer d’échanger leur souvenirs autour d’ un apéritif avec le tout dernier muscat de noël
Hélène Pons Gralet


Liste des 17 élus au conseil municipal de 1977 : Abattut André, ANdrillo Jean Louis, Bernadas Isabelle, Briu Jeanne, Bonhoure Lucienne, Cazenove Sébastien, Chamat Joseph, Constantin René, Doumerch André, Garrouste Alain, Jourda joseph, Llaury Denise, Monieur ANdré, Sarda ANtoine, Semper Vincent, Trilha André , Vals André

30.11.2012

La fête de l'ail i oli

 ail est c.JPG

Pour sa 4e année, la fête de l’Ail et l’Oli s’inscrit dans le paysage estagelois. Au programme ail rose de Lautrec mais aussi divers autre produits de terroir comme le miel, le fromage de chèvre les pommes, les cèpes et  les magrets gras , mais aussi plus originaux comme les  confitures de plantes et même des paniers à acheter pour mettre toutes ces bonnes denrées. ail est a.JPGAu détour du parking et de l'espace Mandela  vous auriez pu également ce week-end là trouver de l'elixir coquin côtoyant l'artisanat d'art : coutellerie, menuiserie et ébénisterie notamment. Le temps magnifique où le soleil était au rendez vous a donné à ce rendez-vous annuel un air festif et toujours aussi convivial.

14.11.2012

Commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918 et souvenir de poilus

PB110254.JPG

Pour ce 94ème  anniversaire, le défilé s'est arrêté au monuments aux morts d'Estagel où le maire Roger Ferrer a lu et commenté le message de Kader ARIF, Ministre délégué aux anciens combattants. La chorale  a ensuite entonné l'hymne national avant que le cortège ne reprenne le chemin du centre ville pour le traditionnel apéritif servi à la salle Mandela.  Cette commémoration placée en hommage à tous les Morts pour la France, faisait cette année le constat de la disparition des derniers témoins de la guerre de 1914 -1918. Pourtant  la mémoire reste toujours  vive et ces moments sont importants pour l’entretenir et « la transmettre » dans l’objectif de  « favoriser la compréhension de notre histoire nationale commune et de son appropriation par les jeunes générations » comme le soulignait le premier magistrat . PB110250.JPGAinsi à  l'occasion de cette journée l'un des participants, M Jean Philippe GUINLE, Président de l'Association culturelle estageloise, racontait le sauvetage de son père lors de la bataille de la Somme. EN juillet 1916, le Lieutenant Alexandre GUINLE  enterré vivant et gravement blessé ne va devoir sa survie qu'à la décision d'un de ses compagnons d'arme qui désobéissant aux ordres retourne sur le champ de bataille pour le retrouver. Ce n'était pas encore l'heure d'Alexandre Guinle, ami des écrivain Alain Fournier le père du Grand Meaulnes qui lui,perdra la vie dès les premières heures  de la guerre en 1914 et de Jean Giraudoux. Si Alexandre Guinle est mort en 1957, son fils aujourd’hui estagelois de cœur  n’a eu de cesse de perpétuer cette mémoire commune et au delà dans ses activités professionnelles en tant que professeur d’histoire du droit, mais encore aujourd’hui  dans notre commune, à travers l’association dont il s’occupe. Une journée toujours riche en enseignements même si les témoins dans notre village sont partis depuis trop longtemps.
Hélène Pons Gralet

17.09.2012

Une fête Arago bien arosée

IMG_1726.JPG

La pluie et la fraîcheur automnale revenue n'ont pas empêché les Estagelois de se retrouver pour la traditionnelle fête Arago sous les platanes de la promenade. Le démarrage des festivités a ainsi été lancé par le traditionnel défilé des couleurs de la ville de la mairie à la place, siège de la statue François Arago. Le foment sardaniste a  pu entraînér les indécis à la ronde catalane au son de la cobla « Sol de Banyuls », les danseurs jeunes et moins jeunes se regaler d'occuper la piste trois soirs de suite, tandis que les plus jeunes et les ado profitaient des manèges et autres auto tamponeuse.

Depuis quelques années la fête du village est aussi l'occassion de rendre hommage à des personnalités et habitants pour leur exploit . C'est ainsi que les félicitations du  Maire, Roger Ferrer et de son conseil municipal à destination des jeunes de l’équipe du B.E.C.E Football, Champions du Roussillon 1ère division fut un des moments sympathiques de ces journées festives toujours bien remplies. Après ce joyeux intermède,  il a fallu se quitter pour achever les vendanges ou s'occuper à une rentrée déjà bien avancée.

24.08.2012

Le programme de la fête Arago

DSCN4008w.jpg

La cité natale de François Arago fête comme à l'accoutumée son grand homme les 30, 31 août et 1er septembre et lance ainsi les trois jours festifs si attendus au village. Le démarrage en sera donné dès 21H à la tombée de la nuit, le jeudi 30 août avec  la retraite au flambeau en musique grâce à la  banda « Los Amigos » qui sera suivi du bal à la Promenade avec l'orchestre « Zénith ». Le lendemain 31 août dès 11 H le cortège officiel partant de l'Hôtel de ville défilera jusqu'à la place avec les emblèmes et au son de la musique de la banda « Les Canaillous ». A 11h 30 à la Promenade, ce sera cette année la réception de l’équipe du B.E.C.E Football, Champions du Roussillon 1ère division. A 12h : apéritif  musical, offert par la municipalité. La reprise se fera à 16h 30 avec le traditionnel bal catalan et sardanes accompagnés par  la cobla « Sol de Banyuls » . A 18h30 : apéritif concert suivi à 22h d'un  bal avec l’orchestre Bernard Becker. Le samedi 1er septembre la municipalité attend les participants à l'apéritif du soir à 18H30 pour terminer par un bal à 22H, avec l'orchestre « Cargo ». L'ensemble de ces activités festives sont bien sûr gratuites
Hélène Pons Gralet


 

30.07.2012

Les voisins du Col de la Creu

DSCN5409.JPG

La fête des voisins a encore fait des émules cette année à Estagel, puisque le petit groupe des résidents de la route du Col de la Creu a décidé de lancer une première rencontre cette année. C'est au domicile de la famille Habet que les agapes ont eu lieu , regroupant une quinzaine de personnes parfois, peu habituées à se fréquenter dans ce fond de lotissement où les maisons sont assez éloignées les unes des autres. Ici, encore  la réunion festive, entre voisins prend tout son sens puisque c'est l'occasion de faire connaissance et d'échanger sur la vie du quartier et du village. Chacun avait  apporté une partie du repas « auberge espagnole ». AU final,  tous ont décidé d'inscrire ce rendez vous dans les habitudes du quartier. Ainsi pour l'an prochain, le voisin «  accueillant »  s'est désigné d'office,  puisque le repas dans la rue est ici difficilement envisageable. Après le quartier de l'Eglise, puis celui de la rue Victor Hugo  où la fête des voisins s'est inscrit dans le paysage estagelois comme le moment  de bien sympathiques soirées d'été  dans notre village, souhaitons longue entente à ce nouveau groupe des voisins du Col de la Creu .
Hélène Pons Gralet

11.07.2012

La fête des voisins de l'église

DSCN5225.JPG

Le repas des voisins, habitants autour de l'église Saint Etienne /Saint Vincens a réuni comme à l'accoutumée un groupe très hétéroclite à l'image de ce quartier où les espagnols de la première heure côtoient aujourd'hui les derniers arrivés anglo saxon  amoureux de notre pays catalan et de ses vieux murs. Josiane Sicart et Lydie Fuster, les organisatrices avaient renouvellé la formule « auberge espagnole ».

Chaque participants apportant sa spécialité, on a pu ainsi,  ce soir là,  goûter le pudding à la crème de Jim et Jenny, la tortilla des mémées espagnoles et le succulent  poulet aux artichauds de Carmen ou encore l'étonnante pastèque de Véronique « la parisienne ». Tous ces mets furent accompagnés des meilleurs vins rouge et muscat d'ici, que l'on a dégusté en apéritif et au delà avec Maryse Hilary l'adjointe,présente pour représenter le maire retenu par ailleurs.

L'ambiance était au rendez-vous : on a dansé et apprécié le talent du jeune saxophoniste Sébastien Fuster qui du haut de ses 10 ans a enchanté les oreilles des voisins du quartier. Et bien sûr les 37 participants se sont promis de renouveler l'expérience l'an prochain et en attendant les liens entre les voisins du quartier se sont ressérés dans la découverte mutuelle et la sympathique convivialité de cette soirée.

Hélène Pons Gralet