19.08.2016

FRANCESCA GENDRE EXPOSE DANS LES CAVEAUX DES VIGNERONS INDEPENDANTS

Francesca Gendre devant un de ses tableau exposé au caveau Pons Gralet.JPG



Jusqu’au 30 septembre vous pourrez découvrir les œuvres de l’artiste chez deux vignerons indépendants d’Estagel.
Francesca  Gendre a mis comme d’autres artistes locaux ses talents au service  des actions en soutien à  la  rénovation des casots dans laquelle s’est lancée l’association des vignerons indépendants du village. Vous pourrez admirer ces acryliques où le mouvement et la flamboyante palette de couleurs donnent à ces petites maisons de vigne des airs féériques, vous y découvrirez  toute la vie et la convivialité qui émanent de ces  terrasses de café représentées par Francesca.  Les  œuvres sont à voir,  aux heures d’ouverture : Domaine des Schistes 12 bis boulevard Victor Hugo, 06 89 29 38 45 et  Domaine Pons Gralet, 2 boulevard Jean Jaurès 06  75 69 71 23.
En ce moment également, à la librairie Cajelice à Perpignan vous pourrez retrouver,  une autre facette du talent de Francesca sous forme de toiles inspirées par des ouvrages littéraires où les mots jouent avec les émotions picturales jusqu’au 30 août.

11:33 Publié dans AVIN d'Estagel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

02.08.2016

VINS ET CASOTS A ESTAGEL

Autour de la table pour un casse-croûte..JPG

Le 9 juillet dernier, à Estagel, s’est déroulée la deuxième édition de  « Vins et Casots » à l’initiative des  vignerons indépendants du village.
C’est sur la route de Tuchan, au lieu dit Las Bourguères, que les convives étaient attendus dès 18H30 pour un apéritif rosé au casot du Domaine Pons Gralet . Auparavant, cette année, les organisateurs avaient prévu, une balade dans les vignes : à la découverte du terroir de Tautavel. Ce fut l’occasion pour une vingtaine de courageux, bravant les températures caniculaires de découvrir sur le plateau de Marinols  les parcelles de macabeu, grenache et mourvèdre ainsi qu’un panorama sublime de la chaîne des Pyrénées jusqu’ aux contreforts des Corbières. Michel Maurizard, viticulteur propriétaire des lieux, a pu expliquer la particularité de ce sol en galets roulés, ses choix de cépages, le défrichage assez récent, de ce lieu gagné sur la garrigue .... La visite de son très joli casot,  à l’ombre de sa « parra »(1) de vigne a permis au groupe de se poser un instant pour ensuite repartir vers Las Bourgères. Le « Trio Couleur  Café »  accompagné de Gervais Pelissier  commençait à animer  les premières dégustations des différents rosés servis par les vignerons tandis que M Robert Rabasse , préparait sa monture pour donner à voir une impressionnante leçon de labour au cheval dans la vigne de mourvèdre attenante au casot. Tous, ont pu constater que cette grande bâtisse qui regroupait à l’origine plusieurs familles, va nécessiter des travaux importants auxquels l’association AVIN d’Estagel  se propose de contribuer et de mobiliser les bonnes volontés. Une délégation du conseil municipal et le maire de Tautavel étaient présents rappelant ainsi leur soutien à la restauration de ce patrimoine viticole. Après ce moment sympathique et rafraichissant au casot du Domaine Pons Gralet, les participants se sont retrouvés à  la Chapelle Saint Vincent, sur les hauteurs d’Estagel pour le repas préparé par Gilles Bascou,(2)  . Gérard Jacquet, a animé la soirée en présentant le mélange subtil entre mets et vins. Avec l’habileté des professionnels de la radio il a su également  donner à chacun des vignerons présents un moment de parole vraie pour présenter leurs vins mais aussi leur passion du métier et rappeler la beauté et la diversité de ce terroir  de la vallée de l’Agly.  Le Trio Couleur Café a assuré l’ambiance musicale  et c’est vers les  deux  heures que la fête s’est terminée. Les 1000 euros de bénéfice de cette soirée  iront rejoindre la cagnotte des aides  (communes, conseil départemental, conseil régional, crédit agricole) mais aussi la vente des marques pages réalisés cette année par l’artiste Francesca(7). Voilà de quoi commencer à envisager les restaurations à venir. Affaire à suivre...

11:18 Publié dans AVIN d'Estagel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

12.06.2016

BALADE PICTURALE AUTOUR DES CASOTS A ESTAGEL

Marguerite Briu entre son oeuvre et le modèle.JPG

 

Samedi 11 Juin, les Vignerons Indépendants d'Estagel ouvrent leur caves et leurs caveaux de 14 h 00 à 19 h 30, pour permettre au public d'admirer les très belles représentations picturales des casots réalisées par les artistes Estagellois : Marguerite Briu, Francesca Gendre-Deloncle et André Torreilles.
Un parcours flêché « Vins et Casots » permettra aux participants de  repérer les lieux d'exposition qui seront également un moment de dégustation des vins des Domaines.
Dans les caves des Domaines Comelade et Bousquet(route de Latour et Millas) vous retrouverez la douce et chatoyante harmonie picturale qu'André Torreilles nous offre dans ces casots qui se devinent à peine dans une nature magnifiée par le peintre.
Plus loin (route de Montner) au Domaine Deveza, vous apprécierez le style vaporeux, esthétique et néanmoins très réaliste de Marguerite Briu. Sur la place centrale du village, place Arago, et au boulevard Victor Hugo, vous trouverez rassemblés les Domaines Vinci, Sire, Pons Gralet et Mas Camps, c'est là que Francesca Gendre Deloncle a choisi de poser ses chevalets pour nous donner à voir ses dernières productions aux multiples facettes et couleurs, véritable hymne à la nature et à la convivialité.
Les expositions et les dégustations sont gratuites. C'est aussi l'occasion de soutenir l'action de l'association qui œuvre pour la restauration de ces petites maisons dans les vignes, et de s'inscrire à la deuxième édition de la journée « Vins et Casot » programmée pour le 9 Juillet 2016.

10:48 Publié dans AVIN d'Estagel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

03.04.2016

LA RESTAURATION DES « CASOTS » EN MARCHE A ESTAGEL

un casot à restaurer.JPG

L'Association des Vignerons Indépendants d'Estagel (1) va procéder aux premiers travaux sur le « casot » du Domaine Devéza, au lieu-dit « Mas Rafaël ». Après élagage et débroussaillage, il s'agit aujourd'hui de remettre en état la bâtisse : plancher, toiture et nettoyage. Une matinée sera nécessaire pour ces menus travaux. Elle est programmée le Samedi 16 Avril à partir de 9 h 00, et ouverte à toutes les bonnes volontés. Le moment est avant tout convivial : une grillade et dégustation des vins des domaines sont bien sûr au rendez-vous. Ce repas au tarif de 10€, va permettre de contribuer au budget restauration des « casots ». Une balade dans les vignes autour des « casots » est programmée dans l'après-midi, qui montrera l'intérêt de ces remises en état, pour la viticulture locale et l'œnotourisme qui s'y développe.
Pour plus d'information et inscription, contacter Nadine : 06.89.29.38.45 ou Christine : 06.26.67.08.62 ou envoyer votre participation à AVIN d'Estagel, 1 avenue Jean Lurçat 66310 ESTAGEL.
(1) Domaines Bousquet, Comelade, Devéza, Dona Baissas, Hilary, Pons Gralet, Les Schistes, Vinci et Mas Camps)

17:53 Publié dans AVIN d'Estagel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

15.03.2016

CONFERENCE SUR « VITICULTRICES : UN PLURIEL BIEN SINGULIER »

L'assistance à l'écoute du conférencier.JPG

 

L a conférence de Jean Louis ESCUDIER(1), à la salle Mandela, sur le thème «viticultrices : un pluriel bien singulier » a rencontré un vif succès et suscité un débat très animé. Balayant le siècle à travers des photos d'hier et d'aujourd'hui, l'universitaire a pointé la situation inégalitaire du salariat féminin.
Ainsi les tâches dévolues aux femmes, les montrent courbées, agenouillées dans les travaux de ramassage des sarments ou encore de cueillette. L'homme, à côté d'elle, souvent en position de surveillance du travail féminin, est debout, il porte la hotte ou conduit le tracteur. En cave également, il sera contremaître et sa consœur, manœuvre non qualifiée. C'est pour l'universitaire, dans ce domaine  et notamment en œnologie, que l'évolution est aujourd'hui la plus flagrante, non seulement les femmes s'y sont faite une place à l'égal des hommes, mais dans de prestigieux domaines viticoles en Bourgogne ou dans les Côtes du Rhône, elle sont devenue « maîtres de chais ».
Ni les guerres mondiales, ni les contingences économiques, ne remettront en cause ce système inégalitaire de la rémunération, en viticulture, du travail des femmes mal payées à « mi valeur » du salaire de l'homme. C'est l'évolution des mœurs à partir des années 60, qui en France, va modifier ce rapport salarial en viticulture, comme dans d'autres domaines. Combat de longue haleine puisque, nous dit l'universitaire, « à l'occasion de telle ou telle introduction de nouvelle technologie, l'argumentation d'incompétences techniques ou physiques ressurgit alors que l'adaptation ergonomique permet très vite de donner la possibilité aux femmes de faire les mêmes tâches que les hommes ». L'économiste, termine en montrant à travers d'autres exemples,« qu'aujourd'hui ces discriminations dans les emplois et les salaires n'ont pas disparues en viticulture, mais qu'elles ne concernent plus seulement les femmes et que la différenciation se fait alors sur le niveau de la qualification ».
Cet exposé très riche et bien documenté, a laissé la place à une discussion entre l'intervenant et la salle qui s'est prolongée autour de l'apéritif proposé par l'Association des Vignerons Indépendants d'Estagel. Les participants ont put ainsi apprécier la qualité et la diversité des vins des domaines Estagellois. La Présidente, Nadine Sire, a alors rappelé les prochains rendez-vous de l'association : la restauration du « Casot du Mas Rafael » sur la commune de Montner, autour d'une grillade le samedi 16 avril et la soirée « Vins et Casots » le 9 juillet. Deux dates à retenir.

(1)Jean-Louis ESCUDIER : contibution à l'histoire des rapports économiques de genre : application à la viticulture française 1850-2010 sous la direction de Nicolas Marty. perpigna Université de Perpignan Via Domitia, 25 juin 2014

10:26 Publié dans AVIN d'Estagel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

25.02.2016

CONFERENCE DEBAT « LES FEMMES DANS LA VITICULTURE »

Le conférencier Jean-Louis Escudier.jpgl

 

Le samedi 27 février à 18 h 00 Salle MANDELA, l'Association des Vignerons Indépendants d'Estagel, organise une conférence débat sur « Les femmes dans la viticulture ».
Un peu avant la journée dédiée à la femme, Jean-Louis ESCUDIER, économiste, chargé de recherche au CNRS à Montpellier, retracera la situation du travail féminin en prenant l'exemple de nos villages dans l'Aude et les Pyrénées Orientales. Dans son exposé intitulé « Viticultrices : un pluriel bien singulier », il nous explique comment tout au long de du XXème  siècle, le travail féminin par sa disponibilité et sa souplesse devient un élément indispensable tant pour l'employeur que pour l'ouvrier salarié. Sous prétexte de différences physiques, le travail viticole est ainsi un bon exemple d'une forte discrimination entre les hommes et les femmes. pour Jean-Louis ESCUDIER « ni les conflits mondiaux, ni les transformations liées à la mécanisation, ne remettront en cause l'essence de la répartition du travail viticole. La non reconnaissance des qualifications et compétences, et les disparités salariales qui en découlent perdureront dans leurs grandes lignes ».
Après cet exposé, les participants pourront interroger l'intervenant, notamment sur l'actualité de ses propos dans un monde agricole où encore 1/3 de la population active est féminine.
Les vignerons organisateurs proposeront ensuite la dégustation de leurs vins.

14:43 Publié dans AVIN d'Estagel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

13.08.2015

Vins et Casots : une soirée réussie

P1010121redim.jpg

L’ association des vignerons indépendants d’Estagel (AVIN d'Estagel)  a réuni plus d’une centaine de participants pour sa soirée de lancement « Vins et Casots ». Dès 17H30 la plupart des convives se sont retrouvés à la chapelle Saint Vincent où une navette était chargée de les conduire au casot du Domaine Deveza . Le lieu dit « mas Rafael » nettoyé et aménagé pour l’occasion dévoilait  son écrin  de vignes et  les incontournables « figueres » et «  pares » de muscat d’origine que Pierre Torres (1)  invitait à admirer comme «  autant de vestiges d’un passé certes laborieux mais néanmoins non dénué d’esthétisme ».P1010051.JPG Le pinceau  de Marguerite Briu (2) également  installée avec son chevalet a permis de renforcer cette ambiance artistique. Les textes de Francesca Deloncle Gendre ( 3), lus  par son  auteur et posés à même  les murs du casot étaient comme autant de témoignages poétiques d’une catalanité roussillonnaise intrinsèquement liée à la rude nature et aux fruits de cette terre difficile, auxquels se confronte toujours le monde viticole de cette vallée. L’apéritif servi sur les délicieuses tapenades de Galea s’est déroulé en musique avec le trio  Jazz Zèbre . Gervais Pelissier(4), dernier témoin d’un usage avec le cheval dans ce casot, propriété de sa  famille s’est joint aux jeunes musiciens avec  son saxo. De retour à la chapelle les participants ont pu apprécier le repas copieux et délicat préparé par le restaurant du « Globe ». Ces mets se sont  harmonieusement mariés aux différents vins présentés par les vignerons. Sollicités au micro, par Gérard Jacquet (5),  chacun d’entre eux a pris le temps de présenter son Domaine et ses vins,  permettant ainsi à tous après la dégustation de pouvoir repartir avec les vins de son choix. P1010304.JPG Nadine Sire la présidente de l’Association rappelait «  la volonté initiale des 9 vignerons indépendants de faire œuvre commune dans  un œnotourisme local de qualité et faisant toute sa place à la riche diversité de ces productions. Dans cette réflexion, le choix de la rénovation des casots dans nos vignes s’est tout de suite imposé à nous. Autour de cette thématique nous proposons aujourd’hui cette soirée, d’autres suivront, nous réfléchissons aussi  à des balades de « casots en casots », à des rencontres conviviales lors des rénovations et bien sûr à  autant de moments de dégustation de nos vins. »

Estagel, Août 2015, photos Audrey Cuotto Bareil

 

(1)  (1): Pierre Torres : ingénieur agronome, expert en vignobles et vins, chroniqueur gastronomique . Son dernier ouvrage : le dictoinnaire gourmand des saveurs catalanes

(2) (2): Marguerite Briu  artiste peintre estageloise qui anime l'atelier lumière et couleur  

(3)  (3) : Francesca Deloncle Gendre : artiste peintre et auteur de poêmes

(4) (4): Gervais Pelissier : fondateur de l’orchestre du même nom

(5) (5) :   Gérard Jacquet : chanteur, auteur, musicien, peintre et animateur radio français d'expression française et catalane.