12.04.2014

Tous à l' atelier Bougnettes

atelierBougnettes2937[1].JPG

Dans le cadre du projet éducatif local, mis en place par la commune, près d'une cinquantaine de jeunes du P.I.J et du centre aéré ont mis la main à la pâte ( de la  Bugnettes) avec l'aide du Foment Sardaniste. Il s'agissait  de permettre au plus jeunes de découvrir les infrastructures et les activités du PIJ . AInsi sur la journée ils pouvaient participer en rotation à plusieurs ateliers : autour du sport dans le gymnase , de divers   loisirs dans l'espace du PIJ et enfin un atelier culinaire dans le local du football.
Tous les jeunes  ont pu apprécier et participer à la recette traditionnelle des BUGNETTES, en suivant les conseils avisés des bénévoles de l'association du  FOMENT SARDANISTE : Ghislaine ARPIN  Evelyne PREDAL , Danièle BULLA et Josette Vals.  Les bugnettes furent , bien sûr, dégustées le jour même renforçant si besoin était l'échange intergénarationnel du plaisir de faire et de partager ensemble des traditions catalanes si succulentes.
Hélène Pons Gralet, avril 2014

03.09.2013

Aux origines de la fête Arago....

P1010009.JPG

En ce dernier week end d’août, la fête Arago a tenu ses promesses cette année encore. A la faveur d’une fin de semaine très douce et de vendanges retardées, le rassemblement  festif estagelois de fin de saison s’est déroulé dans la bonne humeur des retrouvailles à la Promenade des platanes autour du buste du grand homme.

 

Car, ici, même si la mémoire s’enrichit parfois, d’anecdotes historiques plus ou moins réelles, personne n’oublie l’origine si particulière de ce qui est aujourd’hui considérée par tous, comme la Fête du village.(1) Un moment convivial et de communion populaire  qui s’inscrit  dans les péripéties des deux dates d’inauguration de la statue de François Arago à Estagel.P1010050.JPG En effet, l’histoire  éclaire un faisceau de rencontres politiques plutôt contre nature, à ces occasions. Ces moments « d’unions sacrées »  ont  sûrement entretenu le sentiment partagé d’une juste et unanime reconnaissance du village à son savant républicain.  Michel Cadé, conseiller municipal mais aussi historien et universitaire de la période contemporaine, rappelle que « la toute première inauguration de la statue le 31 août 1865 le sera  à l’initiative du député de l’époque Isaac Péreire. Ainsi Arago se trouve-t-il, lui l’ irréductible adversaire du Second Empire, entraîné dans le sillage d’un des proches de l’Empereur. » Pendant la guerre, la statue comme beaucoup d’autres sera fondue pour la cause militaire de l’occupant. L’historien rajoute que  «  C’est donc  le 31 août 1957, qu’une  nouvelle inauguration rassemblera à Estagel le gaulliste : Arthur Conte, alors secrétaire d’Etat au Commerce et à l’Artisanat et le député communiste de l’époque : André Tourné, figure éminente de la résistance »(2). A chacune de ces périodes, ne nous y trompons pas, l’objectif politicien, électoraliste, l’emporte sur les contradictions des uns et des autres mais le plus étonnant sera la ferveur populaire et la fidélité constante que les estagelois vont rendre à cette date inaugurale. P1010040.JPGAinsi aujourd’hui encore, les personnes étrangères au village s’étonnent au démarrage de la fête de voir  la sortie des emblèmes (3) qui emmène en défilé l’ensemble du conseil municipal à traverser le village pour un dépôt de gerbe devant la statue de François Arago à deux pas de sa maison natale. Le maire actuel ,Roger Ferrer ne s’inscrit-il pas dans cette tradition  quand lors de son intervention ce samedi, il  affirmait à l’occasion de son annonce de nouvelle candidature : « j'avais assuré il y a 6 ans que je serai un maire rassembleur, certains en doutaient. Aujourd'hui je pense que tout le monde peut  constater qu'il n'y a plus de fracture ni dans le village ni au conseil municipal » ?.  Assurément, la fête Arago est un formidable rassemblement populaire et festif, celui  qui permet de retrouver durant trois jours ensemble sous les platanes toutes les générations à l’instar de la famille Maurisard, présente ce jour là avec Marinette l’arrière- arrière grand-mère en compagnie de Lisette sa fille, Michel son petit fils, Elsa son arrière petite fille et Emy la fille de cette dernière(4). Cinq générations rassemblées ces jour là à la Promenade avec pour chacune et chacun, ses souvenirs intenses d’émotions liées aux découvertes et rencontres inoubliables que procure sans conteste la fête Arago d’Estagel.

Hélène Pons Gralet, 1er septembre 2013

 

 

(1)   La fête votive étant le jour de Saint Vincent : le 22 janvier.

(2)   pour en savoir plus lire Annales du Midi, tome 100 N°183, juillet septembre 1988 , article de Michel CADE , alors professeur au lycée François Arago à Perpignan «  L’héritage d’Arago, un mythe au feu du discours politique : les inaugurations des trois statues d’Arago dans les Pyrénées Orientales » et aussi Les cahiers de l’Université de Perpignan, Lettres, sciences Humaines et sociales, « François Arago, Acte du colloque national des 20, 21 et 22 octobre 1986 », N° 2 Printemps 1987

(3)   les emblêmes sont constitués d’une effigie de François Arago et du blason de la ville d’Estagel

(4)   il s’agit de Guerrero Marinette 90 ans , né avant guerre, de Lisette Maurisard 71 ans, née en 1943, de Michel Maurisard 51 ans, de Elsa Maurisard 25 ans et Emy Bieules Maurisard 16 mois

 

 

10.03.2012

Applec de sardane au gymnase

DSC_0114w[1].JPG

La rencontre printanière des afficionados de sardanes a retrouvé son public  au gymnase d'Estagel malgré la forte concurrence rubystique de ce week-end là.

Emportés par les ballades très entraînantes de la  jeune Cobla « Mil.lenaria», les nombreux danseurs ont pu suivre « les compteurs  » expérimentés qui donnent le pas de la sardane. Le foment sardaniste estagelois, toujours très accueillant distribuait avec le ticket d'entrée ,un badge au couleurs catalanes fait en crochet par des mains expertes.

Outre la buvette et les patisseries préparées par la boulangerie, l'après midi était également ponctuée par le tirage d'une loterie permettant aux heureux gagnants de repartir avec divers lots offerts par les caves Majoral, Domaine des Schistes, Domaine Fontanel, Les Vignerons de l'Agly, Estagel et Montner. Alors que la pluie s'annonçait au dehors, les personnes rassemblées au gymnase ont pu ainsi passer un agréable dimanche.

19.07.2011

Soirée Mandela avec la "veu de l'estany"

les veus de l-estany[1].JPGVendredi 22 juillet c'est au tour du  groupe « Les veus de l’estany » de se produire dans le cadre des soirées Mandela. Depuis  1994 ce groupe d'amis,  résidents à  St Nazaire enchantent le pays catalan avec des tournées où alternent havaneres, rumba et autre rythme latino et bien sûr  des sardanes.  Les Havaneres, issues de la colonisation et de l’implantation hispanique dans les Antilles, vont apparaitre sous ce terme au milieu du 19ème siècle.

C’est les marins qui furent le véhicule de ce chant Cubain vers l’Europe, à la fin de la marine à voile. Dès que la catalunya eut la possibilité de commercer avec l’Amérique, on vit apparaître des havaneres en « català ». C’est pourquoi  les textes des havaneres classiques tournent autour de la mer, du marin et surtout de la femme aimée,  laissée à Cuba ou  en Espagne. Les veus de l’estany” ont  également, inscrit à leur programme de nombreuses rumbas: “el negrito Congo”, « Lola la tavernera » - « cerca del rio » … écrites aussi bien en castillan qu’en catalan.Alors pour danser en rythme, rendez vous à 21H, cour de l'Espace Mandela , vendredi 22 juillet, entrée libre.

17.01.2011

Reprise des activités du Foment sardaniste d'Estagel

 

DSCN2331.JPG

Les cours de danse catalane pour les enfants reprennent après la pause de noël. Les enfants sont toujours plus nombreux  et font preuve de beaucoup d' enthousiasme pour l'apprentissage  des nouveaux pas ( valse -madison.... )
Chez les plus anciens , la reprise s'est faite autour de la galette des rois . En perpective également la ballade du 20 février 2011  ouverte à tous les amis sardanistes . Chacun est invité à chaussé les bigatanes et à venir rejoindre la ronde ce jour là à la salle Arago.
HPG

 

20:28 Publié dans SARDANE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foment sardaniste |  Facebook | | |