12.09.2009

La fête Arago du 31 août 2009

IMG_0358.JPG

Le maire, Roger Ferré remet la médaille de la ville à Roger Capell devant le planxot.

DSCN3058.JPG

Même si le stress de la vendange était  perceptible car les premiers raisins ont déjà été coupés dans la commune aux alentours du 15 août, la fête Arago, reste toujours  un moment  important de la sociabilité du village.

C'est l'occasion pour les nombreux « exilés » de retrouver famille et amis. C'est le moment pour les cuisiniers plus ou moins aguerris de régaler leurs  invités avec la « bouillinade » de « llangoste » et autre sauce à l'américaine. Et c'est surtout, pendant trois jours, pour tout le monde ce rendez-vous à la fraîche sous les platanes de la promenade pour refaire le monde et surtout anticiper la vendange entre amis et voisin, emmener les enfants aux manèges et surveiller de loin les « ados » aux auto-tampon.

Cette année c'est la retraite aux flambeaux portés pas les enfants de la commune qui va sonner le démarrage des festivités dès le dimanche soir. Comme un avant goût de spectacle son et lumière avec la  banda « ail y oili beach » et les pétarades de mini feux d'artifices. Mais c'est le lendemain que la spécificité du village se donne à voir avec le défilé du conseil municipal porteur des emblèmes, devant  la statue de François Arago commémorant ainsi l'attachement républicain qu'Estagel a dans l'histoire contemporaine, porté avec fierté.

IMG_0320.JPGLa fin de la matinée fut également l'occasion de célébrer un autre natif d'Estagel pour ses exploits rugbystiques. A 11 h 30, le maire Roger Ferrer a remis la médaille de la ville à Roger Capell, champion de France avec l'USAP en 1955. Ce fut l'occasion pour tous d'admirer le « planchot ». L'après-midi a permis au Foment sardaniste d'Estagel d'entraîner une bonne partie des participants dans les sardanes jouées si merveilleusement par les Combo Gili. Pendant ces trois jours  de fêtes où  tout le village, y compris les cafetiers, se rassemble en bord de rivière à la Promenade, beaucoup prennent prétexte de l'agréable fraicheur de ces dernières soirées d'été  pour se restaurer de frites et grillade sous les platanes en attendant la suite du programme de nuit.

Le spectacle du premier soir avec l'orchestre Thierry Tacinelli a permis une rétrospective musicale pour les parents, le bal qui a suivi a rassemblé tous les âges ainsi que celui du lendemain avec Sidéral. Comme tous les ans au village, les bruits de la fête s'achèvent en ce 1er septembre pour laisser la place à ceux des tracteurs et aux grondements de la cave, porteurs des espoirs d'une récolte la meilleure possible.